Une élection présidentielle à la FIFA le 16 décembre?

10/06/15 à 11:17 - Mise à jour à 12:32

Source: Belga

Une nouvelle élection pour désigner le successeur de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA pourrait avoir lieu le 16 décembre, avance la BBC mardi.

Une élection présidentielle à la FIFA le 16 décembre?

© AFP

La décision définitive n'est pas attendue avant juillet par l'instance internationale de football, mais l'on s'orienterait vers cette date, considérée comme la meilleure option par Sepp Blatter.

Après avoir été élu pour un 5e mandat le 29 mai dernier, Sepp Blatter, 79 ans, avait annoncé quatre jours plus tard qu'il allait démissionner de son poste et que son successeur serait élu à la suite de nouvelles élections lors d'un nouveau Congrès qui se tiendrait entre décembre 2015 et mars 2016, le tout sur fond de grands déballages sur les affaires de corruptions secouant le monde du football.

Les représentants des 209 fédérations membres de la FIFA seront invitées à Zürich pour un Congrès extraordinaire afin de désigner un nouveau président de la FIFA. Vraisemblablement le 16 décembre, selon la BBC.

L'attribution de la Coupe du monde 2026 postposée

La FIFA, la fédération internationale de football, a décidé de geler les termes du processus d'attribution de la Coupe du monde 2026 en raison des suspicions entourant les attributions du Mondial 2018 (à la Russie) et 2022 (au Qatar), a annoncé le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, lors d'une visite, précisément, en Russie, mercredi.

La révélation de différents scandales autour de la FIFA depuis trois semaines ont poussé les responsables de l'instance internationale à suspendre le processus. L'organisateur de la Coupe du monde 2026 devait en principe être désigné lors du Congrès de la FIFA en mai 2017 à Kuala Lumpur, Malaisie.

Jérôme Valcke est en visite à Samara (dont le club phare vient de monter en division 1 russe sous la houlette de Francky Vercauteren), l'une des villes qui doit accueillir la Coupe du monde 2018.

Les Etats-Unis sont considérés comme ayant de bonnes chances de pouvoir organiser ce Mondial en 2026, mais le Canada, le Mexique et la Colombie ont également montré leur intérêt. L'Australie et la Chine sont, en principe, hors course si l'on s'en tient au principe qu'un confédération continentale ne peut organiser deux Coupes du monde de suite. Le Qatar, qui organise celle de 2022, fait partie de la Confédération asiatique de football tout comme l'Australie et la Chine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires