Un nouveau feuilleton d'été Cristiano Ronaldo?

28/05/18 à 07:17 - Mise à jour à 07:17

Source: Afp

"C'était bien de jouer dans ce club". Cristiano Ronaldo ne fait jamais rien comme tout le monde. Peu en vue en finale de la Ligue des champions, il a lâché juste après cette petite phrase. Va-t-il quitter le Real Madrid ? La planète foot est en émoi.

Un nouveau feuilleton d'été Cristiano Ronaldo?

Cristiano Ronaldo © ISOPIX

Sur la pelouse, au milieu de ses équipiers en liesse, CR7 confie sur beIN Sports Espagne: "L'important était de gagner. Il faut continuer à le faire. Avec moi à la tête du projet ? On va d'abord profiter mais je parlerai dans les prochains jours pour donner une réponse aux supporters qui, eux, sont de mon côté".

Mais encore? "C'était bien de jouer dans ce club. Dans ces moments-là, l'avenir de n'importe quel joueur n'est pas important. Mais je ne dis pas que je vais forcément partir. Vous verrez".

A en croire Marca, grand quotidien sportif espagnol, le timing de l'annonce est très mal passé dans le vestiaire et ses partenaires l'ont tancé: "D'abord on parle en privé, ensuite en public".

"J'ai parlé mais je n'aurais pas dû le faire, car le timing n'était pas adéquat... mais c'est fait. Quand tu es honnête et tu parles avec le coeur, parfois des choses te sortent", a d'ailleurs admis CR7, plus tard en zone mixte devant les médias portugais, casquette sur la tête.

- "J'ai déjà parlé avec mon agent" -

Et de nourrir le feuilleton: "Je passerai une semaine tranquille et je rejoindrai la sélection le 4 juin. A ce moment-là je dirai quelque chose. J'ai une chose importante à dire et je ne me cacherai pas. J'ai déjà parlé avec mon agent, il est au courant de la situation et il y aura des nouvelles".

Et voilà la punchline: "Ce sont des situations qui remontent à un certain temps. Tu endures et tu endures, mais parfois tu perds le contrôle. Si c'est pour de l'argent? Non! Les choses ne se règlent pas avec l'argent et, grâce à Dieu, je n'en manque pas".

Et pour le suspense: "Si je reste au Real? Je ne peux rien garantir! Si j'arrive à trouver mieux que le Real? C'est difficile, car le Real est le meilleur club du monde, c'est celui qui a le plus de Ligues des champions. Mais la vie ce n'est pas que la gloire..."

Plus loin devant d'autres caméras, le natif de Madère a parlé de lui à la troisième personne: "Les gens veulent savoir un peu, je vois dans les rues de Madrid: 'Cris, tu restes, tu t'en vas ?'. Quand je parle, j'aime parler avec le coeur et dire ce que je pense, au pire certaines personnes n'aiment pas que Cristiano soit un peu honnête".

- "'Cris' aime se faire désirer" -

Chez les dirigeants, on n'a pas digéré. Pour Marca, la direction préfère quand il envoie ses émissaires plutôt qu'une déclaration fracassante. Surtout que Ronaldo a aussi lancé: "Si j'ai déjà parlé au président? Je n'ai rien à évoquer avec lui".

Le président Florentino Perez s'est justement montré irrité sur Antena 3 en Espagne: "Je ne parle pas des joueurs. Ici l'important c'est le club. Un jour comme aujourd'hui, l'important est de fêter cette Ligue des champions. On parle tout le temps, mais jamais ça ne se fait".

Et chez les supporters? Dans un sondage de Marca, 64% de 25.000 votants pensent que le club ne doit pas faire d'efforts pour le garder, sous-entendu l'augmenter à nouveau, à 33 ans.

Après avoir prolongé en novembre 2016 son contrat - jusqu'en 2021 - le quintuple Ballon d'Or touche un salaire annuel estimé à 23,6 millions d'euros par la presse. Mais voilà, son éternel rival du Barça Lionel Messi gagne plus sur une saison en cumulant salaire brut, primes et revenus publicitaires: 126 millions d'euros contre millions d'euros pour Ronaldo.

Le capitaine du Real Sergio Ramos est préoccupé: "S'il y a quelque chose derrière ses déclarations, il faut qu'il éclaircisse ça". Et d'ajouter: "'Cris' aime se faire désirer et nous sommes ravis (s'il) continue, il ne trouvera pas de meilleur endroit, il est notre crack. Chacun est libre de prendre une décision personnelle et j'espère qu'il restera plusieurs années. Je ne pense pas que, quand vous touchez le ciel, vous voulez partir".

Un autre défenseur et leader du vestiaire, Marcelo, a été plus direct: "Je veux qu'il reste". Même message chez l'entraîneur Zinédine Zidane: "Cristiano doit absolument rester".

Nos partenaires