The Special One est-il encore assez spécial ?

27/07/18 à 14:00 - Mise à jour à 14:06

Le dernier titre de Manchester United date de 2013. José Mourinho sait ce qu'il lui reste à faire.

The Special One est-il encore assez spécial ?

José Mourinho © BELGAIMAGE

Manchester United, deuxième du dernier exercice, a obtenu son meilleur classement depuis 2013 mais ses voisins de City sont restés hors de portée. 19 points séparaient le premier du deuxième. En plus, les troupes de José Mourinho ont achevé la saison sans trophée. Ça n'a pas empêché The Special One de juger que son équipe avait progressé par rapport à la saison précédente, quand elle avait gagné l'Europa League et la coupe de la ligue.

Le Portugais, qui entame sa troisième saison chez les Mancunians, doit enlever le titre. S'il n'y parvient pas, il peut s'attendre à des problèmes, à moins qu'il ne réussisse un brillant parcours en Ligue des Champions. Las, il n'a plus gagné la coupe aux grandes oreilles depuis 2010. C'était avec l'Inter, au Camp Nou, contre le Bayern (0-2).

A cette époque, ses joueurs l'adulaient. On pense à la scène où Marco Materazzi et José Mourinho s'étaient jetés dans les bras l'un de l'autre en pleurant, quand l'entraîneur avait confié à son défenseur qu'il allait quitter le club pour le Real Madrid. L'Italien avait ensuite déclaré : " Mourinho était le numéro un. Son secret ? La manière avec laquelle il faisait sentir à chacun qu'il faisait partie de son projet. "

Cette magie s'est dissipée depuis. La saison passée, Mourinho a eu des problèmes avec Paul Pogba, qui a été écarté à plusieurs reprises. Le médian français revient en champion du monde, ce qui va peser encore un peu plus sur les relations des deux hommes. En Russie, Pogba s'est effacé au profit de l'équipe, ce qu'il ne fait pas à Manchester United. Apparemment, Didier Deschamps a réussi à brider l'ego du médian, contrairement à Mourinho.

L'arrivée de l'international brésilien Fred (25 ans), transféré pour 59 millions d'euros du Shakhtar Donetsk, devrait cependant permettre à Pogba de développer son jeu préféré et de se consacrer à l'attaque. Au Mondial, Fred était la doublure de Casemiro et de Fernandinho, mais il n'a pas joué une seconde. Il est physique et agressif, il ressemble donc à des joueurs que Manchester United a déjà en Nemanja Matic et Ander Herrera.

Les actions créatives de l'entrejeu doivent venir de Pogba. United n'a pas encore de doublure au Français et c'est le principal problème de Mourinho. Il suffit de regarder Manchester City : David Silva, Kevin De Bruyne, Bernardo Silva et Ilkay Gündogan sont constamment capables de faire basculer le match d'une action. Comme si ça ne suffisait pas, City leur a adjoint un autre joueur déterminant, Riyad Mahrez.

Diogo Dalot, le seul véritable renfort de Manchester United, est un défenseur de 19 ans qui doit encore faire ses preuves. Si Mourinho veut vraiment lutter pour le titre, il doit engager d'autres renforts. A moins qu'il ne retrouve sa magie d'antan...

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires