Séville : une quatrième coupe en neuf ans ?

27/05/15 à 10:30 - Mise à jour à 26/05/15 à 15:39

Source: Sportmagazine

Les Ukrainiens de Dnipro et les Espagnols de Séville s'affrontent ce soir, à Varsovie, en finale de l'Europa League.

Séville : une quatrième coupe en neuf ans ?

Selon la rumeur, Unai Emery aurait déjà signé en faveur de l'AC Milan pour la saison prochaine. © BELGA

Ce soir, à Varsovie, si le FC Séville enlève l'Europa League face au Dnipro Dnipropetrovsk, il remportera sa quatrième Coupe d'Europe en l'espace de neuf ans. Pas mal pour un club de province du sud de l'Espagne. Ce pays a dominé l'épreuve ces dix dernières années : l'Atlético Madrid a gagné deux éditions, Séville trois.

Les Andalous ont même enlevé la Coupe UEFA deux saisons d'affilée, en 2006 et en 2007. Ils ont d'abord pris la mesure de Middlesbrough 0-4 puis de l'Espanyol, aux tirs au but, après un nul 2-2. Parmi les protagonistes de l'époque, on trouvait notamment le gardien Andrés Palop, Dani Alves (maintenant à Barcelone), Adriano (également au Barça), Jesus Navas (à Manchester City), Luis Fabiano, Frédéric Kanouté et le regretté Antonio Puerta, décédé en août 2007 d'un arrêt cardiaque. La saison passée, la finale contre le Benfica s'est achevée sur un nul blanc mais Séville s'est à nouveau imposé aux tirs au but. Les héros de la saison s'appelaient Ivan Rakitic, Nicolas Pareja et Carlos Bacca. Hormis Rakitic, transféré à Barcelone, Alberto Moreno (à Liverpool) et Pareja, blessé au genou pour de nombreux mois, la phalange qui affronte Dnipro ce soir est quasiment identique à celle de la saison précédente.

L'entraîneur est le même aussi: Unai Emery. Le Basque de 43 ans a été enrôlé en janvier 2013. Avant, il avait accompli l'essentiel de sa carrière à Valence, de 2008 à 2012. Il y avait acquis la réputation d'un entraîneur performant, qui échouait toutefois systématiquement au moment de vérité. Sous sa direction, de fait, Valence n'a rien gagné mais il a casé le club, en proie à des soucis financiers, en haut de classement : à la sixième place une fois, à la troisième à trois reprises.

Emery est issu d'une famille de gardiens de but. Son père Juan, décédé il y a deux semaines, a défendu le but du Sporting Gijon et du Deportivo La Corogne. Son grand-père Antonio a été un portier mythique du RUC Irun, qui avait remporté la Copa del Rey à deux reprises. Unai lui-même a été un modeste médian gauche, essentiellement actif en Division Deux espagnole.

Le succès qu'il connaît avec Séville a attiré l'attention de plusieurs grands clubs européens. D'après la Gazzetta dello Sport, il aurait déjà signé à l'AC Milan. Son contrat en Andalousie court toutefois jusqu'en 2016. Confronté à la rumeur, l'entraîneur a déclaré: " Je suis très satisfait de Séville. Comme tout le monde, je me plais là où on reconnaît mes mérites. C'est le cas ici. " Peut-être les prochains jours apporteront-ils plus de clarté quant à son avenir.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires