Sepp Blatter: "Je ne suis pas un candidat, je suis le président élu"

27/06/15 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

Source: Belga

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a confirmé samedi dans un entretien au journal suisse Waliser Bote (Le Messager Valaisan), qu'il n'était "pas un candidat" à sa succession, "mais le président élu" de l'organisation dirigeante du football mondiale, ajoutant que sa décision de passer la main était "une libération".

Sepp Blatter: "Je ne suis pas un candidat, je suis le président élu"

Sepp Blatter © AFP

Sepp Blatter, originaire du canton du Valais, répondait ainsi à une question sur une éventuelle nouvelle candidature de sa part au poste de président lors du prochain congrès extraordinaire de la FIFA.

Le 2 juin, quatre jours à peine après sa réélection pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA, M. Blatter avait annoncé qu'il renonçait à la présidence: "Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire. Cette décision prendra effet le plus tôt possible, à savoir à la date à laquelle un nouveau président pourra être choisi par le Congrès de la FIFA pour me succéder", avait-il alors déclaré mot pour mot, sans vouloir prononcer le mot de démission.

Interrogé par le Messager Valaisan sur ce qu'il allait faire après son départ de la FIFA, M. Blatter a répondu qu'il "n'y pensait pas trop pour l'instant", mais qu'il "ne se faisait pas de souci" à ce sujet.

"La décision de mon départ est tout à fait une libération, pour la FIFA et pour moi-même", a-t-il juste insisté.

Sepp Blatter s'attend à des élections en 2016

Le président de la FIFA Joseph Blatter a déclaré, dans un journal suisse, qu'il s'attendait à ce que les élections pour élire le nouveau président de l'instance mondiale, touchée par un scandale de corruption, aient lieu début 2016 plutôt qu'à la fin de cette année.

"Une date réaliste pour le congrès est début 2016", a déclaré Blatter au journal suisse Walliser Bote dans une interview publiée samedi.

Il explique qu'il veut éviter une concurrence avec la Coupe du monde des clubs FIFA, qui se tient du 10 au 20 décembre au Japon.

Sepp Blatter a été réélu pour un cinquième mandat à la tête de la FIFA à l'issue du congrès du 29 mai, mais a ensuite fait un pas de côté le 2 juin en raison des enquêtes des justices suisse et américaine sur la corruption au sein de la FIFA.

"C'était la seule chance d'ôter la pression, y compris celle des sponsors, sur la FIFA et mes employés. C'était un moyen de retirer la FIFA et moi-même de la ligne de tir."

Lors d'une interview à Blick, un autre journal suisse, vendredi, il avait déclaré: "Je n'ai pas démissionné, mais plutôt remis mon mandat à disposition lors d'un congrès extraordinaire." Interrogé par le Walliser Bote sur une éventuelle candidature lors du congrès extraordinaire, Blatter a répondu: "Je ne suis pas un candidat, mais le président élu."

En savoir plus sur:

Nos partenaires