Sans Neymar, le Brésil fait comme si...

22/03/18 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Afp

Le Brésil a beau assurer qu'"une équipe forte ne doit pas dépendre de certains noms", l'absence de sa mégastar revient dans les bouches des joueurs de la Seleçao en stage à Moscou: "Neymar nous manque", "Remplacer Neymar est une tâche difficile"...

Sans Neymar, le Brésil fait comme si...

Neymar reste indisponible et sa date de retour ne sera pas connue avant mi-avril. © ISOPIX

Pas loin de 40°C d'écart séparent Mangaratiba, la station balnéaire brésilienne où Neymar effectue sa rééducation et n'a toujours pas le droit de poser le pied droit au sol, de Moscou où ses partenaires de la Seleçao se sont entraînés toute la semaine par un froid glacial.

Vingt jours après son opération du cinquième métatarse droit, le joueur le plus cher du monde a profité de son indisponibilité forcée pour rendre un hommage controversé à Stephen Hawking et fêter l'anniversaire de sa soeur mais son absence cause un cas de conscience tactique à Tite. Contre la Russie vendredi puis pour les grandes retrouvailles avec l'Allemagne, près de quatre ans après l'humiliation du Mondial-2014, le sélectionneur brésilien comptait titulariser Neymar avec son successeur au Barça, Philippe Coutinho.

Une association prometteuse, mais une nouvelle occasion manquée après les matches amicaux de novembre 2017, au cours desquels le joueur passé de Liverpool à Barcelone cet hiver, devenant au passage le troisième joueur le plus cher du monde, était hors de forme.

- "Une chance de se montrer" -

Jusqu'au bout, Tite a espéré une bonne nouvelle venant du clan Neymar. Au point de reporter de 10 jours l'annonce de sa liste, le temps de d'observer l'évolution de la blessure de l'attaquant du PSG. Peine perdue, Neymar reste indisponible et sa date de retour ne sera pas connue avant mi-avril. Rodrigo Lasmar, le médecin brésilien qui l'a opéré le 3 mars, estimait alors que le joueur de 26 ans serait indisponible entre "deux mois et demi et trois mois".

"Notre première préoccupation, c'est la santé du joueur. C'est un joueur différent, il fait partie du top 3 mondial, mais une équipe forte ne doit pas dépendre de certains noms", a affirmé Tite en annonçant sa liste.

Bonne nouvelle, la rééducation de Neymar se déroule bien, a rassuré cette semaine depuis la capitale russe le directeur des sélections brésiliennes, Edu Gaspar.

Sans Neymar, Tite devrait faire confiance sur son aile gauche à l'homme en forme de la Juventus, Douglas Costa. Une mission qui ne semble pas inquiéter le milieu de terrain, 27 ans et 22 sélections (3 buts), qui voit même là "une chance pour les autres joueurs de se montrer, de montrer leur meilleur visage".

"Remplacer Neymar est une tâche difficile mais on a de grands dans l'équipe beaucoup de joueurs de classe avec un très gros potentiel", a-t-il expliqué en Russie, ajoutant ne pas croire que "son absence à Moscou et Berlin va nous affecter en vue du Mondial".

- Flanc gauche diminué -

Contre la Russie, l'ancien joueur du Shakhtar Donetsk devrait être aligné avec un de ses anciens coéquipiers dans le club ukrainien, Willian. Philippe Coutinho et Gabriel Jesus, la pépite de Manchester City devenue le choix numéro un de Tite en attaque, complèteront la ligne offensive brésilienne.

"Neymar nous manque mais nous devons combler ce manque d'une manière ou d'une autre. L'équipe a grandi collectivement, c'est le point le plus important", a commenté Philippe Coutinho cette semaine.

Si Tite devait passer des nuits blanches, c'est plutôt la malédiction touchant le flanc gauche de sa défense qui les causerait. Marcelo, le titulaire en puissance, est bien présent mais ses deux remplaçants attitrés sont sur le flanc.

Victime d'une fracture du péroné en Europa League avec l'Atletico Madrid, Filipe Luis sera absent au moins huit semaines et est incertain pour le Mondial. Et le troisième choix de Tite, le défenseur de la Juventus Turin Alex Sandro, s'est blessé lors du premier entraînement de la Seleçao à Moscou.

Conséquence, Tite a dû convoquer d'urgence Ismaïly, nommé ainsi d'après un obscur film britannique de 1956 intitulé "Smiley". Titulaire depuis deux saisons seulement au Shakhtar Donetsk, le défenseur de 28 ans est un parfait inconnu au Brésil et déjà le dixième arrière gauche appelé par Tite depuis sa prise de fonction en 2016, s'inquiète le journal brésilien Globo Esporte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires