Rony Lopes, un joyau à polir

19/04/18 à 15:49 - Mise à jour à 15:48

Avec neuf buts inscrits lors des huit derniers matchs de Ligue 1, Rony Lopes prouve tout son potentiel. À 22 ans, le milieu de terrain portugais de Monaco semble être arrivé à maturité

Rony Lopes, un joyau à polir

Rony Lopes © AFP

.

5 janvier 2013, Etihad Stadium. À domicile, Manchester City écarte facilement Watford (3-0) et file en 16e de finale de la FA Cup. Ce jour-là, Rony Lopes est entré dans l'histoire des Citizens. Deux minutes après son entrée en jeu, le Portugais trouve le chemin des filets et inscrit le dernier but de la rencontre. À 17 ans et 9 jours, il devient le plus jeune joueur à marquer sous les couleurs de Manchester City.

Malgré des débuts réussis, cette rencontre sera la seule de la saison à laquelle Rony Lopes participera en équipe première. L'exercice suivant, City est couronné champion d'Angleterre pour la quatrième fois de son histoire. La faute à une concurrence féroce (David Silva, Samir Nasri, Jesus Navas), le joueur d'origine brésilienne doit dès lors se contenter de seulement quatre apparitions. Aucune en championnat.

Peu utilisé, il profite de la moindre opportunité pour se mettre en valeur. Comme lors de ce match de Capital One Cup où il participe activement à la victoire des siens sur West Ham (0-3) en réalisant un doublé à la passe.

Deux prêts à Lille

Trop souvent cantonné à l'équipe réserve, Rony Lopes a besoin de temps de jeu. À l'été 2014, Lille flaire la bonne affaire et obtient le prêt du milieu offensif pour une année. Dans le Nord de la France, il s'installe rapidement dans le onze de départ de René Girard mais plusieurs blessures freinent sa progression. Sa première expérience en France, mitigée, se solde par 23 rencontres et trois buts. Ses statistiques ne sont pas exceptionnelles mais suffisent pour attirer les convoitises.

En août 2015, l'AS Monaco, aux prémices de sa nouvelle politique consistant à miser sur des jeunes talents, débourse 10 millions d'euros pour chiper le Portugais à Manchester City. Mais ici encore, le gauche peine à dévoiler l'étendue de son talent. Entre août et décembre, il n'est utilisé qu'à deux reprises.

À l'hiver 2015, Rony Lopes retrouve Lille où il est à nouveau prêté. Plus souvent remplaçant que titulaire, il profite du transfert de Djibril Sidibé de Lille vers Monaco à l'été 2016 pour prolonger son prêt au LOSC d'une année.

L'année de l'éclosion

Alors que les blessures s'enchainent une nouvelle fois, Rony Lopes parvient tout de même à fouler les pelouses du championnat de France à 25 reprises. Ses quatre buts et autant de passes décisives prouvent qu'il sait également se montrer décisif.

Durant l'été 2017 et après quasiment deux années passées à Lille, il effectue son retour sur le Rocher. À désormais 22 ans, il devient rapidement indispensable au sein du dispositif de Leonardo Jardim. Alors qu'il reste encore cinq journées à disputer, Rony Lopes est déjà certain d'avoir réalisé la meilleure saison de sa jeune carrière.

Etincelant dans le milieu de terrain monégasque, il compte déjà 13 réalisations et quatre offrandes. Mieux encore : lors des huit dernières rencontres de Ligue 1, il a trouvé le chemin des filets à chaque matchs. Et en cas de nouveau but samedi à Guingamp, il pourrait écrire l'histoire de Monaco et devenir le premier joueur à marquer sous les couleurs du club de la Principauté lors de neuf rencontres de suite en Ligue 1.

Un futur en Seleção?

Sa saison tonitruante chez l'actuel dauphin du PSG lui a ouvert les portes de la sélection portugaise. En novembre dernier, il a obtenu sa première cap lors du match nul entre la Seleção et les Etats-Unis (1-1).

En revanche, aussi étonnant que cela puisse paraître, Fernando Santos s'est passé de ses services en mars dernier. Mais au vu ses performances actuelles, Rony Lopes devrait logiquement effectuer un voyage en Russie cet été.

Sébastien Gobbi

Nos partenaires