Ronaldo bientôt directeur des Corinthians ?

24/11/17 à 11:33 - Mise à jour à 11:33
Du Sport/Footmagazine du 22/11/17

Le club le plus populaire de Sao Paulo a été sacré champion du Brésil. Si les élections présidentielles de février se déroulent bien, Ronaldo obtiendra un poste de direction.

Ronaldo bientôt directeur des Corinthians ?

Ronaldo Luis Nazario de Lima. © CHINAFOTOPRESS/MAXPPP

Mercredi dernier, les Corinthians ont été sacrés champions du Brésil. Champions de leur état en mai, ils ont battu Fluminense pour le titre national. Toujours en appliquant leur recette éprouvée : une bonne défense, beaucoup de travail et d'efficacité devant le but. Ils ont signé des chiffres-records, raflant 89 % des points au premier tour. Invaincus, ils ont encaissé en moyenne 0,69 but par match, après 35 des 38 journées, malgré un second tour moins bon.

Trouver le chemin des filets a été plus difficile sous la conduite de Jo : en moyenne 1,37 but par match. Les supporters de Santos, en lice pour la troisième place, n'ont pas été plus gâtés : l'ancienne formation de Neymar a inscrit 37 buts en 35 matches. Même le Sport Recife de Leandro Pereira (ex-Club) a marqué plus, alors qu'il risque la rétrogradation.

Des quatre grands de Sao Paulo (avec Palmeiras, l'ancien champion, le FC Sao Paulo et Santos), ce sont les Corinthians qui ont le moins investi sur le marché des transferts : environ 40 millions d'euros. Le financement du stade pèse sur le budget. Palmeiras a investi huit fois plus, Sao Paulo quatre fois davantage. Les Corinthians n'ont pas investi dans un entraîneur, malgré une année 2016 difficile : ils ont fait confiance à Fabio Carillo, un ancien arrière gauche qui était adjoint depuis 2009.

Le bon vieux Ronaldo a été un des premiers à féliciter l'équipe pour son septième titre depuis 1990. En février, il deviendra le visage du club. Un des candidats à l'élection présidentielle qui se déroulera alors, Andres Sanchez, veut rallier la vox populi en offrant au fenomeno un poste de direction. Sanchez est parlementaire et siège pour le PT de l'ex-présidente Dilma Rousseff. Il a déjà été président du club de 2007 à 2011 et impliqué dans la construction du stade.

Par Peter t'Kint

En savoir plus sur:

Nos partenaires