Rien ne va plus pour Eden Hazard...

10/03/16 à 12:11 - Mise à jour à 12:10

Dans le cadre du match retour des 8e de finale de la Ligue des Champions, Chelsea a reçu le Paris Saint-Germain. Hazard, au coeur d'une nouvelle polémique, est sorti sous les huées.

Rien ne va plus pour Eden Hazard...

Reuters / John Sibley © REUTERS

Hier, mercredi, Chelsea a reçu le PSG dans le cadre du match retour des 8e de finale de la LDC. A l'aller, les Parisiens s'étaient imposés 2-1. Les hommes de Guus Hiddink se devaient donc de réagir, tandis que tout espoir de qualification était légitime avec le but inscrit à l'extérieur. Finalement, il n'en a rien été puisque ceux-ci se sont à nouveau inclinés sur le même score.

Outre l'équipe dans son entièreté, Eden Hazard était sous le feu des projecteurs après un début de saison catastrophique. Le joueur n'a inscrit que 2 buts (en FA Cup) cette saison. Et il n'a fallu qu'une mi-temps pour qu'une tempête de critiques s'abatte à nouveau sur le Diable Rouge.

Et ce n'est pas de sa prestation "médiocre" dont il est question mais l'ailier, autrefois déroutant, a échangé son maillot à la mi-temps avec... Angel Di Maria. Rappelons que l'Argentin a été un joueur de Manchester United, véritable rival sportif de Chelsea ces dernières années.

Les réactions se sont enchaînées sur les réseaux sociaux tandis que sa prestation n'arrangeait pas son cas. Il a été remplacé à la 77e minute, suite à une blessure, sous les huées. Guus Hiddink en a rajouté une couche à l'interview en déclarant qu'il comprenait la réaction des supporters. Le Batave a tout de même nuancé la chose:" Oui, c'est quelque chose qu'il ne doit pas faire, mais dans certains pays, c'est quelque chose d'habituel, au lieu de le faire à la fin du match. Je ne pense pas qu'il était mal intentionné."

Pourtant, l'ampleur des réactions semble être disproportionnée par rapport à l'erreur de notre compatriote. Le Daily Mirror explique que ce geste est très peu apprécié lors de la mi-temps, en Angleterre, tandis qu'il s'agit d'un match sous haute tension. C'est une tendance générale et le média anglais ne comprend donc pas pourquoi certains joueurs continuent à agir de la sorte. D'autant qu'Eden Hazard est annoncé avec insistance à Paris. Néanmoins, il y a fort à parier que le remous aurait été moindre si le Belge avait été au meilleur de sa forme. Toutes les occasions semblent, aujourd'hui, bonnes pour s'acharner sur le Diable Rouge, plus en odeur de sainteté à Londres, jadis le "Jardin d'Eden".

Quentin Droussin

Nos partenaires