Qui monte et qui descend dans les 5 grands championnats européens ? (Vidéos)

30/05/17 à 14:39 - Mise à jour à 31/05/17 à 09:32

Presque tous les verdicts sont tombés dans les principaux championnats européens. Entre la joie des montants et la déception des descendants, petit tour d'horizon des situations dans les meilleures compétitions du continent.

Qui monte et qui descend dans les 5 grands championnats européens ? (Vidéos)

© Reuters

Angleterre

Qui descend ?

Si Chelsea s'est adjugé son 6e titre de Champion d'Angleterre, Sunderland aura connu une saison à l'extrême opposé de celle des Blues. Avec 24 petits points au compteur et 26 défaites, les "Black Cats" descendent en 2e division, 10 ans après l'avoir quittée. Pendant plusieurs années, Sunderland a très souvent "flirté" avec la zone de relégation, mais leur faible rendement en défense et en attaque (29 buts marqués pour 69 encaissés) auront eu raison de leur dernière place cette année.

Après 7 ans passés au sein de la division inférieure, Middlesbrough faisait son retour au sein de l'élite cette année, mais n'a pas réussi à y rester plus d'une saison, et fait la culbute directement. Boro n'a gagné que 5 matchs cette saison, pour 13 nuls et 20 défaites, en étant la pire attaque (27 buts marqués).

Même constat pour Hull City, qui redescend directement un an après être monté, et fait l'ascenseur depuis deux ans. Avec 34 points au compteur, et 80 buts encaissés, la tâche semblait impossible pour les Tigers, qui ont perdu 22 fois cette saison.

Qui monte ?

Brighton aurait pu fêter son titre de Champion lors de la dernière journée de championnat si Aston Villa n'avait pas égalisé dans les derniers instants. Les coéquipiers d'Anthony Knockaert (ex-Standard, et élu meilleur joueur de D2 anglase), ont vu Newcastle terminer premier, alors qu'ils étaient restés en tête pendant plusieurs semaines. Qu'à cela ne tienne, les deux équipes sont tout de même promues directement pour disputer la Premier League l'année prochaine. Les hommes de Benitez, avec 29 victoires et la meilleure différence de buts, retrouvent l'élite un an seulement après l'avoir quittée. Les Seagulls retrouvent la première division... 34 ans après.

Le troisième ticket se disputait entre 4 équipes (classées de la 3e à la 6e place de la saison régulière), à savoir Sheffield, Huddersfield, Fulham et Reading. Et ce sont les Terriers d'Huddersfield qui goûteront à la Premier League l'année prochaine, après leur victoire finale, à Wembley, aux tirs aux buts, face à Reading. Le club anglais n'avait plus connu l'élite depuis 1972.

Allemagne

Qui descend ?

Deux ans après sa montée dans l'élite, qu'il n'avait plus connu depuis 33 ans, le club de Darmstadt est relégué en 2e division, avec 23 revers subis en 34 rencontres.

Champion en 2015, Ingolstadt intègre le sommet du football allemand pour la première fois de son histoire, mais termine cette année avant-dernier, avec seulement 8 petites victoires au compteur, pour 18 défaites.

Quart de finaliste de la Ligue des Champions l'année dernière, le club de Wolfsburg a connu une saison cauchemardesque et devait passer par les barrages s'il souhaitait toujours évoluer dans l'élite du football allemand l'année prochaine. Encore bien placé pour se sauver avant la dernière journée, le club allemand s'incline 2-1 en toute fin de match à Hambourg, qui passe devant lui, et se sauve. Le club de Basse-Saxe s'impose finalement contre Braunschweig 2-0 sur l'ensemble des deux matchs de barrages, et se maintient.

Qui monte ?

Descendus dans l'antichambre de la Bundesliga la saison dernière, Stuttgart et Hanovre n'auront pas attendu longtemps avant de regoûter à la division 1, et remontent directement. Le VfB termine champion avec 69 points, bien emmené par Simon Terodde, auteur de 25 buts. Le célèbre club au "96" termine 2e, avec 66 points.

Espagne

Qui descend ?

Avec 26 défaites au compteur et 82 buts encaissés, Granada termine la saison à la dernière place avec 20 petits points. Le club andalou était monté il y a 6 ans.

Osasuna fait l'ascenseur et retourne en deuxième division. L'équipe de Navarre a encaissé 94 buts, soit la pire défense, et termine l'année avec 24 défaites et 22 points.

Le 3e club à descendre est le Sporting Gijon, qui bascule à l'échelon inférieur deux ans après être monté. Le club asturien termine la saison avec 21 défaites et 31 points au compteur.

Qui monte ?

Il reste encore 2 matchs à disputer dans l'antichambre de la Liga, mais il y a déjà quelques certitudes. Levante, bon dernier la saison précédente, s'est promené durant toute la saison et est champion en terminant avec 25 victoires en 40 rencontres, et 84 points. Derrière, le club catalan de Girona devrait vraisemblablement accéder à l'élite espagnole pour la première fois de son histoire, puisqu'il possède 5 points d'avance sur le 3e, Getafe, également descendant l'année dernière.

Le 3e ticket se disputera, comme en Angleterre, entre les équipes classées entre la 3e et la 6e place. Il s'agit pour l'instant de Getafe, Tenerife, Cadiz et Valladolid, mais Huesca est 7e à 1 petit point du 6e.

France

Qui descend ?

Après une saison compliquée, émaillée d'incidents extra-sportifs (contre Lyon), le club de Bastia est officiellement relégué en Ligue 2 à la dernière journée (défaite 1-0 à Marseille), 5 ans après être remonté.

Le club lorrain de Nancy fait l'aller-retour après avoir été champion en Ligue 2 l'année dernière. Les hommes de Pablo Correa terminent 19e et avant-derniers avec 35 points, en ayant perdu 21 matchs sur 38.

Enfin, Lorient quitte la Ligue 1 après 11 années passées dans l'élite. Les Merlus se sont inclinés en barrages face au 3e de Ligue 2, Troyes, qui remonte un an après être descendu.

Qui monte ?

Un an à peine après être montés en Ligue 2, Strasbourg et Amiens se hissent à l'échelon national le plus élevé. Le club picard doit son ascension à une dernière journée complètement folle car 6 équipes se tenaient en à peine 3 points. Un but à la dernière seconde du match à Reims les propulse en Ligue 1, au détriment des malheureux Lensois, vainqueurs aussi de leur dernier match. Troyes termine 3e et bat Lorient en barrages, et remonte en Ligue 1.

Italie

Qui descend ?

Le club de Pescara a connu une saison cauchemardesque cette année et n'a gagné que 3 petits matchs. Avec 18 points au compteur, le club des Abruzzes termine dernier, un an après être monté.

Le club sicilien de Palerme termine la saison en avant-dernière position avec 26 points et 6 victoires, et descend en division 2, trois ans après l'avoir quittée.

Avec la pire attaque de l'élite et seulement 8 victoires, Empoli est relégué en deuxième division, avec 32 points

Qui monte ?

Avec 22 victoires en 42 matchs, le club de SPAL 2013, formé de la fusion entre Ferrare et Giacomense accède, avec 78 points, à la première division italienne.

2e avec 74 points, le Hellas Verone remonte lui aussi en Serie A.

Derrière, le 3e ticket se dispute entre Carpi (qualifié pour la finale des barrages) et Benevento ou Perugia.

Nos partenaires