Quels futurs champions dans les grands championnats européens ?

18/04/16 à 16:48 - Mise à jour à 16:50

À l'instar du championnat belge, la Liga est relancée. La Juventus se positionne pour réaliser la passe de cinq, le Bayern Munich pour celle de quatre. Leicester confirme sa bonne forme en Premier League et le combat fait rage pour la deuxième place en Ligue 1. Quelles têtes de classement dans les cinq championnats européens les plus prestigieux à l'approche du terme de la saison ? Analyse.

Quels futurs champions dans les grands championnats européens ?

© REUTERS

Le FC Barcelone en crise, la Liga renaît

Le Barça s'est à nouveau laissé surprendre par le FC Valence ce week-end (1-2) dans le cadre de la 33e journée du championnat espagnol. Il s'agit là du troisième revers consécutif des troupes de Luis Enrique toutes compétitions confondues. Mais le mauvais état de forme de l'équipe catalane ne s'arrête pas à ces chiffres. Il faut y ajouter une élimination en quart de finale de la Ligue des Champions face à l'Atletico pour obtenir la recette surprise d'un Barça en crise. Pourtant, avant la défaite de Messi et de ses compatriotes face au Real Madrid, les Catalans pouvaient se targuer d'un record d'invincibilité de 39 matchs ! En championnat, dans les chiffres, l'écart entre les Blaugranas et leurs poursuivants s'est donc logiquement creusé. Ainsi, dès la 25e journée, le FC Barcelone a détenu 8 points d'avance sur l'Atletico, 9 sur le Real. Le fossé s'est même porté à douze points entre les deux formations rivales dès le terme de la 26e journée. L'écart est alors resté tel quel jusque-là 29e journée. Le FC Barcelone a semblé promis au titre, fort d'un jeu impressionnant et d'une série d'invincibilité historique. L'équipe paraissait même invulnérable. Puis se sont enchaînés un nul face à Villareal, une défaite à domicile face au Real, une autre face à la Real Sociedad, une élimination en Ligue des Champions et un nouveau revers, ce week-end, face à Valence. Assez que pour relancer un championnat jadis dépourvu de tout suspense.

De leur côté, les concurrents du Barça ont fait le plein de points. Ainsi, l'Atletico Madrid, hormis lors de la 30e journée (défaite 2-1 face au Sporting Gijon), s'est baladé face au Betis Seville (5-1), à l'Espanyol (1-3) et Grenade (3-0). Ils rejoignent ainsi le FC Barcelone à la première place du classement de Liga. Mais en plus d'avoir pour avantage au FC Barcelone un moral gonflé à bloc, les Colchoneros sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions.

Le Real Madrid surfe également sur la vague du succès avec une qualification en demi-finale de la Ligue des Champions et une série de six victoires en Liga. Ce week-end, ils se sont offert le scalp de Getafe (1-5). Ronaldo et consorts n'en finissent plus de marquer et affichent la meilleure attaque du championnat avec 98 buts inscrits en 33 matchs. Faites le compte, les Madrilènes plantent une moyenne de trois buts par rencontre. Les Madrilènes de la Casa Blanca pointent à la 3e place du classement à une petite unité de leurs deux rivaux.

La Juventus en marche pour la passe de cinq

La Veille Dame s'est imposée 4-0 face à Palerme ce week-end dans le cadre de la 33e journée de championnat italien. La Juventus profite des faux pas de Naples (défaite 2-0 face à l'Inter) et de l'AS Rome (3-3 face à Atalanta) pour s'adjuger 9 points d'avance sur ses poursuivants. Or, vous l'aurez compris il ne reste que 15 unités à prendre. Autant dire que les Bianconeris sont en passe de s'adjuger leur cinquième titre d'affilée en Serie A. Une chose d'autant plus étonnante que la Juventus a connu un début de saison très compliqué.

Pour preuve, la Vieille Dame a entamé son championnat par deux défaites et un nul la voyant pointer à la 16e place du classement. Trois journées plus tard, elle n'est remontée que d'une position. Après 8 matchs, elle est 14e (2 victoires, 3 défaites, 3 nuls). Deux semaines plus tard, 12e. Alors comment est-ce possible ? Croyez-le ou non, mais la Juventus a remporté 22 de ses 23 matchs suivants ! Elle a été contrainte au partage lors de la 26e journée à Bologne. Un parcours de champion.

Le Bayern Munich est roi

Le club bavarois a remporté, ce week-end, son duel face à Schalke (3-0). Il s'agit là de la sixième victoire consécutive des protégés de Pep. Le Bayern n'a pas (encore) connu de coup de mou cette saison. Muller et cie ont débuté l'année avec 10 victoires, 14 matchs sans défaite. Ainsi, ils ont pris la tête du championnat dès la première journée et ne l'ont encore jamais lâchée ! Aujourd'hui, ils bénéficient de 7 points d'avance sur Dortmund et... 27 sur le troisième, à 4 rencontres du terme de la saison. Avec le Borussia, ils survolent donc la compétition. C'est encore plus le cas pour les hommes de Pep Guardiola bénéficiant de la meilleure attaque du championnat (avec le BVB) et de la meilleure défense (14 buts encaissés) d'Europe. Ils ont été défaits à 2 reprises pour 3 nuls et 25 victoires... De plus, l'équipe s'est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des Champions.

Pauvre Dortmund qui même en réalisant une très belle saison est proche de voir le titre lui échapper. Si tel venait à être le cas, il s'agirait d'une passe de quatre pour le Bayern Munich.

Leicester plie mais ne rompt pas

Le club de Leicester City, leader en Premier League, est en passe de réaliser un évènement historique, l'une des plus grandes surprises auxquelles le football nous donnerait d'assister.

Les Foxes ne figurent pas simplement à la première place du championnat le plus disputé au monde. Ils le dominent. Ainsi, avec un match de plus, les protégés de Ranieri possèdent 8 points d'avance sur les Spurs, 13 sur Manchester City ou Arsenal. Or, il reste 15 points à prendre pour ces équipes. Autrement dit, seul Tottenham peut encore compter sur une fin de saison catastrophique pour le pensionnaire de D2 en 2014. Chose pas si folle à espérer puisqu'il n'est pas rare que les petites équipes, dotées d'un noyau plus restreint, s'effondrent physiquement en fin de saison. Cela dit, Leicester a démontré face à West Ham (2-2) que même en infériorité numérique l'équipe ne lâchera rien. Leur série en cours de 8 matchs sans défaite en témoigne également.

Attention tout de même, Leicester bénéficie d'un calendrier compliqué. Les Foxes accueillent Swansea, se rendent à Manchester United, reçoivent Everton puis iront rendre visite à Thibaut Courtois et Eden Hazard.

Tottenham, lui, se rend à Stoke ce lundi dans le cadre du match de retard. Il pourrait réduire l'écart avec Leicester à 5 points. Les Spurs reçoivent ensuite West Bromwich, jouent à Chelsea puis accueillent Southampton et terminent à Newcastle.

Tout est encore possible dans ce championnat au suspense haletant.

Paris... et puis ?

Dans le championnat français, on le sait, le Paris Saint-Germain est champion depuis la 30e journée. Néanmoins, la Ligue 1 garde de l'importance pour les différents poursuivants qui tentent de s'arracher une qualification européenne. Et autant dire que la lutte est acharnée puisque cinq équipes se retrouvent en six points. Monaco domine étonnamment le débat (58 points) avec Lyon (56), Nice (54), Saint-Etienne (54) et Lille (52) à l'abordage. "Étonnamment" puisque l'AS n'a remporté que 15 de ses 34 matchs, pour 13 nuls et 6 défaites. Tout cela avec un goal average de +9. C'est dire le niveau...

Quentin Droussin

En savoir plus sur:

Nos partenaires