Quel futur pour CR7?

14/06/18 à 12:00 - Mise à jour à 13/06/18 à 16:05

La presse portugaise affirme que Cristiano Ronaldo veut quitter le Real Madrid mais est-ce vraiment le cas?

Quel futur pour CR7?

Cristiano Ronaldo : Should I stay or should I go ? © VI Images / Maurice van Steen

À en croire le journal portugais Record, Cristiano Ronaldo a l'intention de quitter le Real, ne se sentant plus soutenu par le président Florentino Pérez. À l'issue de la finale de LC de Cardiff en 2017, où le Real avait battu la Juventus 4-1, il lui aurait promis une augmentation, une promesse qu'il n'a toujours pas tenue.

À l'automne 2016, le Real a prolongé de cinq ans le contrat de CR7. Son salaire annuel est passé de 18 à 23 millions d'euros. Ce montant est largement inférieur à ce que gagnent Lionel Messi et Neymar et il aimerait que ça soit rectifié mais le Real n'a aucunement l'intention de revoir le contrat de l'avant de 33 ans, qui est valable jusqu'en 2021, avec une clause de transfert de mille millions.

À la fin de la saison dernière, A Bola avait déjà fait sensation en annonçant que CR7 avait décidé de quitter l'Espagne, fatigué du fisc espagnol. Le quotidien portugais parlait alors de décision "irrévocable". Mais à aucun moment Cristiano Ronaldo n'a fait part officiellement de cette décision au Real. Il n'a pas davantage reçu d'offres. Pas plus que maintenant.

De temps à autre, le Portugais évoque sa situation, comme il l'a encore fait à Kiev, à l'issue de la finale de LC contre Liverpool. "Jouer pour le Real Madrid était très chouette." Dans la mixed zone, il a ensuite ajouté qu'il ne pouvait pas assurer qu'il resterait au Real et que tout ne pouvait pas se résoudre à coup d'argent. Mais le lendemain, pendant les festivités à Madrid, c'était un autre son de cloche, quand ses coéquipiers ont commencé à chanter : "Reste, Cristiano".

"Ces footballeurs me motivent à m'améliorer jour après jour. Ce que j'aime le plus, c'est la victoire, et avec de tels joueurs, il est impossible de ne pas remporter la Ligue des Champions." À suivre...

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires