Premier League : une colonie belge

25/02/16 à 14:16 - Mise à jour à 14:13

Depuis quelques années maintenant, nos Diables Rouges colonisent l'Angleterre. Ce n'est pas un " scoop " mais un phénomène de mode qui prend de l'ampleur.

Premier League : une colonie belge

Reuters / Paul Currie © REUTERS

En 2008, Vincent Kompany signe à Manchester City en provenance d'Hambourg pour 8 millions d'euros. Il est suivi la même année par Marouane Fellaini qui quitte le Standard pour Everton. Transfermarkt évoque une somme de 30 millions d'euros.

"Big Mo" et "Vince the Prince" sont rejoints, l'année suivante, par Thomas Vermaelen. Ces joueurs sont les précurseurs d'une tendance qui tend à s'accéler: l'Angleterre s'arrache nos Belges.

Ainsi, le nombre de nos compatriotes en Angleterre ne cesse d'augmenter. Ils étaient neuf durant la saison 2010-2011. Quinze à partir de 2012 ! Dix-sept, deux ans plus tard pour vingt cette saison...

Le plus "remarquable" est que cette hausse du nombre de transferts en outre-Manche semble être en corrélation avec une augmentation du niveau de l'équipe nationale belge. La Belgique joue de mieux en mieux et atteint en octobre 2015, le rang de première nation mondiale, tandis que son nombre de joueurs en Angleterre n'a jamais été aussi conséquent.

Statistiquement parlant...

Saison 2011-2012, la Belgique est le 15e pays le plus représenté du championnat anglais. L'année d'après, elle passe à la 8e place de ce classement avec 15 joueurs. Cette saison, notre pays est monté à la 6e position avec 20 joueurs. C'est deux en moins que les Pays-Bas, quatre que l'Irlande, la moitié de l'Espagne ou de la France. Et même si les Belges ne sont pas les plus représentés, il semblerait qu'ils soient parmi les plus décisifs.

Ainsi, au terme de la saison 2011-2012, les joueurs belges ont marqué 16 goals en PL, faisant de la nationalité belge, la 15e nation la plus décisive du championnat anglais. L'année suivante, la Belgique est... 3e de ce classement avec 69 buts pour 15 joueurs ! La France est quatrième (54 buts), avec deux fois plus de représentants (30). Le Belgique est restée troisième de ce classement jusqu'à aujourd'hui. Pour 20 joueurs belges, quarante-trois roses ont été plantées. C'est autant que l'Espagne et la France alors que l'effectif de ces deux pays est deux fois plus important.

Si cela prouve une chose, c'est que nos joueurs marquent... beaucoup. Mais aussi, que quasiment la moitié des Belges expatriés sont à vocation offensive !

En équipe nationale, les résidents anglais sont également plus présents. Ainsi, il serait possible de mettre en place un onze de base tout à fait crédible de joueurs évoluant en Angleterre. Au poste de gardien, l'on retrouverait Courtois, avec, devant lui, Vertonghen et Kompany. Au back gauche, on pourrait y aligner Pocognoli tandis qu'Alderweireld s'emparerait du poste de défenseur droit. Dans l'axe, il serait tout à fait possible d'associer Fellaini, avec Chadli et Dembélé alors qu'Hazard et De Bruyne prendraient les flancs. En attaque, Benteke, Lukaku, Origi... Au choix.

D'ailleurs lors du dernier match qualificatif des Diables Rouges pour l'Euro 2016 face à l'Israël, huit des onze titularisés jouent outre-Manche.

Un phénomène de mode...

La réalité est qu'après les transferts réussis de joueurs tels que "Big Mo", "Vince the Prince" ou Thomas Vermaelen, les clubs anglais ont décelé la présence d'une génération dorée en Belgique notamment grâce aux prestations de l'équipe nationale.

Ainsi les recruteurs anglais ont très vite compris qu'ils devaient surfer sur la vague et qu'effectuer leur marché en Belgique avait nettement gagné en crédibilité.

... qui ne fait que commencer

Aujourd'hui, la Belgique est la première nation mondiale. La visibilité des joueurs est maximale. Les transferts de Belges à l'étranger semblent être des succès pour la plupart. La Gantoise réalise un parcours "héroïque" en Ligue des Champions (8e de finale face à Wolfsburg). Les jeunes d'Anderlecht "impressionnent" en Youth League.

Tous ces éléments contribuent à attirer les regards sur la Pro League mais aussi sur les joueurs belges en général. Ainsi, il y a fort à parier à ce que l'Angleterre jette son dévolu sur les joueurs gantois, d'ici cet été, veuille recruter le moindre titulaire de l'équipe nationale et investisse dans des joueurs issus de centres de formation belges.

Quentin Droussin

Lire aussi:

15 millions d'euros pour Depoitre?

Nainggolan: à Chelsea en fin saison?

En savoir plus sur:

Nos partenaires