Pogba face aux critiques

12/04/17 à 15:30 - Mise à jour à 13:36

Source: Sportmagazine

Le joueur le plus cher du monde va se produire au Parc Astrid ce jeudi. Mais Paul Pogba a- t-il déjà justifié le montant de son transfert à Manchester United ?

Pogba face aux critiques

José Mourinho cherche encore la manière d'intégrer Paul Pogba dans son équipe. © REUTERS

À presque toutes les conférences de presse, on questionne José Mourinho sur Paul Pogba. C'est normal quand on a coûté 120 millions d'euros à United. Mourinho le sait : à chaque match, on passe les prestations du Français à la loupe.

" Quand il joue bien, les gens trouvent ça normal. S'il est moins bon, il reçoit une volée de critiques, de la part des supporters comme des analystes. " C'est déjà arrivé quelques fois, surtout en début de saison, mais Mourinho soutient son poulain, parfois avec des remarques surprenantes, comme celle-ci :

" Dans quelques années, nous comprendrons que Pogba était bon marché. Je suis certain que dès l'été prochain, on va vendre des joueurs au même prix, même s'ils sont seulement moitié aussi bons "

Le fait est que Mourinho lui-même cherche toujours la meilleure façon d'intégrer le Français à son équipe. On sait que Pogba n'aime pas être limité dans ses actions et qu'il aime monter. Sa mentalité offensive a valu des problèmes au médian en début de saison. The Special One a alors tenté d'obtenir plus de sécurité en postant deux médians défensifs dans son dos, Michael Carrick et Ander Herrera. Le Français apprécie cette liberté.

Toutefois, les semaines précédant sa blessure aux ischiojambiers, juste avant la parenthèse internationale, Pogba a été associé à Herrera au milieu défensif. Ce 4-2-3-1 permet à Mourinho d'aligner quatre éléments offensifs, pour contrer les critiques sur la médiocrité du jeu de Manchester United. C'est que, pas plus que son prédécesseur, Louis van Gaal, Mourinho ne parvient à conférer de l'élan à son équipe.

Mais même quand ça ne va pas, Pogba continue à appeler le ballon, a fait remarquer l'ancien joueur Paddy Crerand (78 ans) dans The Guardian. " D'autres se dissimuleraient mais pas lui. Il veut tout le temps le ballon. Savez-vous qui avait ce trait ? Bobby Charlton. " Pogba un nouveau Charlton ? Le chemin est encore long...

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires