Platini demande à Joseph Blatter "de démissionner"

28/05/15 à 15:40 - Mise à jour à 17:28

Source: Belga

Michel Platini, président de l'UEFA, a indiqué avoir demandé à Joseph Blatter, président de la FIFA, "de démissionner", jeudi, lors d'une réunion des président de Confédérations à la veille de l'élection présidentielle à la FIFA à Zurich. Il a également évoqué un possible boycott de la Fifa par les membres de l'UEFA au cas où Blatter serait réélu pour un cinquième mandat.

Platini demande à Joseph Blatter "de démissionner"

© AFP

"Je lui ai demandé de démissionner, assez, c'est assez. 'Sepp' Blatter m'a écouté, mais il m'a dit 'c'est trop tard'. C'est dommage", a expliqué à la presse Platini, qui a appelé à voter pour le challenger du président sortant, le prince jordanien Ali Bin Hussein. Platini, qui s'est dit "dépité, écoeuré" par la situation à la FIFA, a souligné que "changer de président, était la seule façon de changer la FIFA".

Il a assuré qu'"une très grande majorité des fédérations européennes va voter Ali" vendredi à l'élection présidentielle. L'ancien triple Ballon d'Or a aussi appelé les autres fédérations (non européennes) à "voter pour le prince Ali". L'ex-star de la Juventus pense que Blatter "peut être battu".

"Avant les événements de cette semaine, peut-être pas, mais maintenant avec ce qui s'est passé, je pense que Blatter peut être battu", a souligné l'ancien meneur des Bleus. "D'un côté, il y a le foot, ça s'appelle l'UEFA, de l'autre, j'ai mal au ventre quand ça arrive, il y a des problèmes à la FIFA", a-t-il conclu.

En cas de victoire de Joseph Blatter, l'ancienne gloire de l'équipe de France convoquera une réunion de l'UEFA la semaine prochaine à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions. Le retrait des équipes européennes de toutes les compétitions de la Fifa pourrait y être évoqué. "Nous seront ouverts à toutes les options", a précisé Michel Platini.

L'Australie votera pour le Jordanien Ali

La Fédération australienne de football (FFA) votera pour le prince jordanien Ali bin Al Hussein, opposé à Joseph Blatter vendredi dans l'élection présidentielle de la Fédération internationale de football (FIFA), a annoncé jeudi son président Frank Lowy.

Frank Lowy, présent à Zurich pour l'élection, a affirmé qu'il était temps d'un "profond changement au sein de la FIFA", dans un communiqué diffusé jeudi en Australie, au lendemain de l'explosion du vaste scandale de corruption qui fait vaciller l'instance dirigeante du football mondial. "La direction de la FFA a examiné l'appel au changement proposé par le prince Ali bin Al Hussein et estime qu'il contient le socle d'un nouveau départ pour la FIFA", a ajouté Lowy.

L'Australie est pourtant membre depuis 2006 de la Confédération asiatique de football (AFC), qui soutient, comme la Confédération africaine (CAF), le président sortant Blatter. Les deux organisations continentales ont insisté jeudi pour que l'élection se déroule vendredi comme prévu, malgré l'importance des accusations, alors que l'UEFA a demandé un report de six mois et que son président Michel Platini a appelé le Suisse à démissionner.

Nos partenaires