Pirlo : "C'était le moment où jamais d'entreprendre autre chose"

29/07/15 à 10:30 - Mise à jour à 28/07/15 à 14:00

Source: Sportmagazine

Andrea Pirlo est arrivé à New York la semaine dernière.

Pirlo : "C'était le moment où jamais d'entreprendre autre chose"

Andrea Pirlo semble déjà charmé par la Grosse Pomme. © BELGAIMAGE

De son hôtel à Manhattan, la ville qui ne dort jamais, Andrea Pirlo (36 ans) a vue sur Central Park. Bientôt, il va emménager dans une vaste habitation à Tribeca, au sud-ouest de Manhattan, au bord de l'Hudson. L'Italien va gagner 1,8 million d'euros rien que cette année à New York. Le club dispute ses matches à domicile au Yankee Stadium, qui abrite également l'équipe de baseball de la métropole, les New York Yankees. Pirlo ne trouve pas grave que le club n'ait même pas un an. " C'est un nouveau départ, comme il y a quatre ans à la Juventus. " 50.000 personnes se sont tout de même déplacées pour le derby contre les New York Red Bulls.

Pirlo ne fait pas mystère de ses motivations: " J'avais depuis longtemps envie de rejoindre la MLS. J'ai pris cette décision moi-même, sans m'informer auprès de quiconque. Jouer à New York me paraissait fantastique. Je ne sais pas si j'aurais pu vivre dans une autre ville américaine. " L'idée a mûri au fil des mois passés. " Après quatre titres d'affilée, c'était le moment ou jamais d'entreprendre autre chose. " Il n'a jamais craint de ne plus jouer à la Juventus. " Mais la pensée de ne peut-être plus être un des joueurs les plus importants a joué un rôle. Je voulais être maître de ma décision, avant que d'autres ne préfèrent me renvoyer. "

Il ne redoute pas les températures extrêmes: " Il peut faire chaud en Italie aussi et j'ai l'habitude de jouer 60 matches par saison. " Il ne craint pas que l'équipe nationale l'oublie non plus. " La MLS est un championnat de qualité. Le sélectionneur suit le football américain aussi. C'est à moi de me montrer et de continuer à susciter son intérêt. Au New York FC, propriété de Manchester City, Pirlo retrouve notamment Frank Lampard.

Par Geert Foutré

En savoir plus sur:

Nos partenaires