Patrick Cutrone, le nouveau Pippo

08/03/18 à 12:00 - Mise à jour à 11:15

C'est un produit de l'AC Milan qui en est la sensation alors que le club a acheté une palette de vedettes. Patrick Cutrone va-t-il aussi intégrer l'attaque de la Squadra ?

Patrick Cutrone, le nouveau Pippo

Patrick Cutrone © REUTERS

En théorie, Patrick Cutrone (20 ans), international Espoirs, devait être loué à un petit club. La saison passée, il n'avait joué qu'une poignée de minutes en Serie A. Comme le transfert de l'avant croate de la Fiorentina, Nikola Kalinic, traînait, Vincenzo Montella a emmené Cutrone en stage en Chine. Il a inscrit deux buts contre le Bayern et les rossoneri ont décidé de ne pas laisser partir leur jeune joueur. Désormais, ce n'est pas une des coûteuses vedettes achetées mais lui qui est la révélation de la saison.

Cutrone a été titularisé dès la première journée, contre Crotone. Il a eu une large part dans la victoire 0-3 de Milan, avec un but, un assist et un penalty provoqué. Les deux journées suivantes, contre Cagliari et à la Lazio, de même qu'à l'occasion des deux premiers matches de Coupe d'Europe de la saison, l'avant a encore été titularisé.

À ce moment-là, il était le joueur le moins bien payé du noyau, avec un salaire annuel de 180.000 euros brut, mais il a été préféré à Kalinic, acheté pour 25 millions, avec un salaire de 3,5 millions, et à André Silva, chipé à Porto pour 38 millions et un salaire annuel de deux millions.

Fin septembre, Cutrone était parmi les dix joueurs les plus souvent alignés par Milan. Une fameuse performance, dans un club qui avait dépensé 228 millions en transferts estivaux. Avant le week-end dernier, l'avant-centre au dossard 63 en était déjà à 18 matches et six buts en Serie A, plus onze apparitions et six buts en Europa League. Il avait marqué davantage à lui seul que ses rivaux Kalinic et Silva réunis.

Son sens du but et son sang-froid lui ont valu d'être comparé à un autre buteur milanais, Pippo Inzaghi, mais, surtout, son nom est cité en équipe nationale, peu avant les matches amicaux qu'elle va disputer sous la direction de Luigi Di Biagio, le sélectionneur ad interim. Jusqu'il y a peu, celui-ci dirigeait aussi l'équipe nationale Espoirs, une phalange dont Cutrone était un des joueurs-clés.

Par Geert Foutré

Nos partenaires