Pas de chant du cygne pour Swansea

16/03/18 à 12:00 - Mise à jour à 14:09

Swansea City est sorti du trou sous l'impulsion de Carlos Carvalhal. Ce samedi, les Gallois affrontent Tottenham en quarts de finale de la FA Cup.

Pas de chant du cygne pour Swansea

Carlos Carvalhal a redonné des couleurs à Swansea. © BELGAIMAGE

Le 28 décembre 2017, quand Carlos Carvalhal a succédé à Paul Clement à Swansea City, la situation des Gallois était tout sauf rose. Le club était dernier de la Premier League. Il a suscité l'étonnement en plaçant son sort entre les mains d'un Portugais de 52 ans inconnu au bataillon.

"Tant de grands entraîneurs anglais sont disponibles. Pourquoi lui? Ça doit être une blague. Franchement, je pense que certains dirigeants de clubs ne connaissent pas le système", avait tranché Paul Merson, un ancien joueur devenu analyste.

Dix journées plus tard, Merson a dû revoir son jugement. Les Swans ont émergé de la zone rouge grâce à une série impressionnante. De tous les changements d'entraîneur effectués cette saison en Premier League, c'est celui de Carvalhal qui se révèle le plus efficace. Il a notamment conduit Swansea à la victoire à domicile contre Liverpool (1-0), Arsenal (3-1) et Burnley (1-0), la révélation de la saison.

Le médian coréen Ki Sung-yueng est enthousiaste: "Maintenant, chacun sait ce qu'il doit faire sur le terrain. Il fait donc une énorme différence. Nous ne pensons plus que nous allons perdre le match. Nous avons retrouvé une mentalité de vainqueurs. Il a changé les joueurs."

À commencer par Jordan Ayew. L'avant ghanéen de 26 ans, fils d'Abedi Pelé, n'en avait pas touché une durant la première partie de la saison. Ces dernières semaines, il a justifié la confiance de Carvalhal en inscrivant plusieurs buts décisifs.

Le coach portugais, qui a travaillé pour des clubs de son pays, de Grèce et de Turquie, a également qualifié les Swans pour les quarts de finale de la FA Cup. Swansea reçoit Tottenham. Détail piquant: sous la direction de Carvalhal , les Gallois n'ont perdu qu'un seul match à domicile: contre les... Spurs.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires