Panathinaikos-Olympiakos : 14 arrêstations, le gouvernement prône la fermeté

23/11/15 à 14:24 - Mise à jour à 15:50

Source: Belga

Quatorzes personnes ont été déferrées devant la justice après les violences de hooligans pendant le derby athénien Panathinaikos - Olympiakos samedi, finalement annulé, a annoncé dimanche le ministre grec des Sports qui a prôné la plus grande sévérité.

Panathinaikos-Olympiakos : 14 arrêstations, le gouvernement prône la fermeté

Scènes de violence en marge du derby athénien Panathinaikos - Olympiakos. © AFP

"Quatorze personnes ont été déferrées devant la justice après avoir été arrêtées pour de graves infractions et cela montre à tout le monde que la loi est appliquée", a déclaré le vice-ministre des Sports au lendemain de violences entre la police et des hooligans grecs.

"L'élimination de ce phénomène de violence est l'objet d'une action coordonnée de l'Etat. Ceux qui pensaient pouvoir continuer leurs actions violentes sans être inquiétés réalisent désormais que la tolérance de la société à leur égard a été épuisée depuis longtemps", a ajouté Mr. Kontonis.

Samedi, l'arbitre de la rencontre entre l'Olympiakos et le Panathinaikos a pris la décision d'annuler le match après des violences à l'intérieur et aux abords du stade Apostolos Nikolaidis. Aussitôt, des dizaines de hooligans se sont rués sur le terrain pour affronter les forces anti-émeute. Trois policiers ont été blessés dont un grièvement.

La violence est un mal récurrent dans le football grec. En mars, une loi a été adoptée pour lutter contre ce fléau. Elle prévoit notamment l'annulation de rencontres sportives en cas d'incidents violents, comme cela a été le cas ce samedi à Athènes.

Nos partenaires