Marc Degryse
Opinion

08/11/16 à 12:16 - Mise à jour à 12:20

On n'a jamais eu une telle confiance avant un match contre les Pays-Bas

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, les Diables Rouges sont actuellement largement supérieurs à leurs voisins bataves.

On n'a jamais eu une telle confiance avant un match contre les Pays-Bas

Les Diables affrontent les Pays-Bas ce mercredi. © ISOSPORT

Même si ce n'est qu'un amical, le derby face aux Pays-Bas doit être le match le plus intéressant de cette semaine internationale. C'est aussi l'occasion de constater que les temps ont changé. Avant, les Pays-Bas avaient systématiquement beaucoup plus de talent que nous. La Belgique parvenait à gagner quelques fois, comme au Mondial 94, mais il avait alors fallu un Michel Preud'homme exceptionnel.

Aujourd'hui, si on compare les deux équipes, notre surplus de talent par rapport aux Hollandais est incroyable ! Nos voisins ont de gros problèmes depuis la Coupe du monde. C'est bien simple : le seul de leurs joueurs qui serait peut-être dans le onze de base des Diables rouges, c'est Arjen Robben. Mais il ne jouera sans doute pas contre nous, puisque les Pays-Bas ont besoin de lui pour jouer contre... le Luxembourg. Je pense que cela dit tout sur la période que traversent les Oranje. Avec tout ça, la Belgique peut affronter ce derby avec une confiance jamais vue avant un tel match.

Je suis convaincu que Roberto Martinez va continuer à travailler son 3-4-3. Les présences de Luis Pedro Cavanda et de Thomas Foket dans la sélection en sont la preuve. Le Gantois n'est pas toujours titulaire dans un club qui souffle le chaud et le froid, et Cavanda n'avait pas du tout été convaincant contre l'Italie, mais Martinez cherche des joueurs pour son système.

Au vu des absents en défense centrale, je pense que Laurent Ciman mérite d'être dans le onze. Il m'a convaincu contre la Bosnie, avec son expérience et sa confiance remarquables. Je pense même que ce système est meilleur pour lui qu'une défense à quatre. Avec lui, on devrait avoir droit au retour de Vincent Kompany, associé à Jan Vertonghen dans le trio défensif. Sur les flancs, j'alignerais évidemment Yannick Carrasco et Thomas Meunier.

Partager

Le seul problème actuel de Roberto Martinez, c'est Radja Nainggolan. J'espère que cette situation ne va pas durer.

Au milieu, j'opte pour Axel Witsel et Moussa Dembélé. Ce dernier a été excellent contre Arsenal ce week-end, le sélectionneur doit en tenir compte. Surtout, il est plus utile que Marouane Fellaini pour lancer les attaques, ce qui nous avait encore posé problème contre Chypre. Aux avant-postes, la concurrence est féroce. Malheureusement pour Dries Mertens, je pense qu'on ne peut pas se passer d'Eden Hazard et de Kevin De Bruyne, qui sont vraiment en très grande forme. En pointe, j'ajoute Romelu Lukaku - qui mérite qu'on lui fasse confiance - pour compléter une équipe qui, si on y ajoute Toby Alderweireld, me semble en mesure de rivaliser avec n'importe quelle nation mondiale. Le match qualificatif contre l'Estonie devrait d'ailleurs être une formalité, et j'attends une victoire des Diables sur un large score : 3, 4 ou 5-0.

Finalement, le seul problème actuel de Roberto Martinez, c'est Radja Nainggolan. L'explication du sélectionneur sur la forme de Radja n'a convaincu personne : tout le monde voit qu'il joue bien avec Rome depuis le dernier rassemblement des Diables. C'est dommage de ne pas dire la vérité, ça donne une image un peu négative du sélectionneur. Quoi qu'il en soit, j'espère que cette situation ne va pas durer, et que Martinez pourra passer au-dessus de son différend avec Nainggolan dans le futur. Dans le cas contraire, la Belgique risquerait de perdre un très bon joueur...

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos