Odoi et Fulham vont tenter l'exploit face à Tottenham

19/02/17 à 09:30 - Mise à jour à 16/02/17 à 17:04

Source: Sportmagazine

Denis Odoi évoque le derby londonien entre Fulham et Tottenham, l'affiche la plus intéressante des huitièmes de finale de la FA Cup. Un match important pour le défenseur, même si l'accession aux play-offs est prioritaire.

Odoi et Fulham vont tenter l'exploit face à Tottenham

Denis Odoi contre Cardiff. © BELGAIMAGE

Fulham a survolé le début de Championship, le championnat de D2 anglaise. Dès la première journée, les Cottagers ont battu Newcastle, le favori (1-0). Denis Odoi (28 ans), venait de débarquer de Lokeren, et avait été l'homme du match. La vidéo de son "dribble du dos" a fait le tour du monde et il a gagné sa place sur le terrain ainsi que dans le coeur des supporters d'une équipe qui avait signé un 11 sur 15.

À partir du mois d'octobre, toutefois, le moteur a eu des ratés et Odoi a payé l'addition. Bien qu'il ait disputé 23 matches, il n'est donc pas tout à fait satisfait de ces six premiers mois à l'étranger. Sur le plan personnel, il s'amuse beaucoup à Londres (au moment où nous l'avons contacté, il se rendait à un cours de barista) mais sur le plan sportif, il en a gros sur la patate. "Alors que j'avais été titulaire à quatorze reprises, j'ai été écarté au profit de Ryan Fredericks. Depuis, je n'ai plus été titularisé qu'un match sur deux. Notre coach aime faire tourner sa défense en fonction de l'adversaire. Il trouve que Fredericks est très rapide et plus fort que moi offensivement tandis que je suis meilleur lorsqu'il s'agit de défendre... J'accepte difficilement cela, c'est vrai. Quand on a beaucoup joué au début, on a envie de plus."

Deux autres joueurs ayant évolué en Belgique portent le maillot de Fulham : Neeskens Kebano (ex-Charleroi et Genk) et Gohi Bi Cyriac (ex-Standard, Anderlecht et Ostende). Ce dernier est arrivé à la trêve car, depuis le départ de Matt Smith pour QPR, l'Écossais Chris Martin était le seul attaquant de pointe du noyau. Kebano est là depuis l'été mais il éprouve des difficultés à s'imposer. "Il y a beaucoup de concurrence à son poste", dit Odoi. "Mais Kebano est un battant. Il a refusé d'être prêté, c'est dire s'il a envie."

Fulham est retombé dans l'anonymat du classement mais il espère accrocher la sixième place et participer aux play-offs. "Les équipes qui nous précèdent ne sont pas meilleures que nous", dit Odoi. "D'un point de vue footballistique, on fait partie des meilleures formations du championnat. Mais on manque d'efficacité et ça nous coûte des points. On a par exemple manqué sept penalties sur neuf. En matière de points, ça fait une différence énorme."

La priorité est donc l'accession aux play-offs pour la montée en Premier League. Mais le derby face à Tottenham en huitièmes de la FA Cup est bon à prendre. "La Coupe d'Angleterre, c'est tout de même la plus belle coupe nationale au monde", dit Odoi. "En plus, on reçoit les Spurs et sur un match, tout est possible. Leur programme est chargé et on va voir quelle équipe ils vont aligner. C'est peut-être notre chance." Odoi espère être titulaire et affronter son copain Mousa Dembélé, avec qui il va régulièrement manger un bout à Londres. "Mais tout le monde veut jouer ce match", dit-il. Rendez-vous dimanche à 15 heures.

Nos partenaires