"Nous sommes prêts pour le premier match"

13/06/18 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Jeudi, la Russie donne le coup d'envoi de sa Coupe du monde de football, 1432 jours après la finale de la précédente remportée par l'Allemagne au Maracana de Rio. Le pays hôte de cette 21e édition rencontre l'Arabie Saoudite. "Nous n'avons pas peur et nous nous sentons prêts pour ce premier match important", a déclaré l'entraîneur national Stanislav Cherchesov, mercredi.

"Nous sommes prêts pour le premier match"

Stanislav Cherchesov © ISOPIX

Bénéficiant du statut de tête de série, en tant qu'organisateur, le plus grand pays du monde est pourtant le plus mal placé au classement de la FIFA des 32 équipes présentes (70e). Du coup, c'est un groupe a priori faible qui compose cette poule A. A côté de l'Arabie Saoudite (FIFA 67), on retrouve l'Egypte (FIFA 45) et l'Uruguay (FIFA 14).

"Je suis convaincu que nous allons battre l'Arabie Saoudite", a déclaré celui qui a en charge la Sbornaya depuis août 2016. "Mais attention, nous n'avons pas de mauvais adversaire dans notre groupe. L'Egypte et l'Uruguay ont aussi des qualités."

La presse russe n'a pas épargné l'équipe nationale récemment et a parfois fortement critiqué la façon de jouer de la sélection. "Mais je ne lis pas ça, seul mon travail compte pour moi", dit Cherchesov. Le milieu de terrain Aleksandr Samedov espère également que tout le monde soutiendra l'équipe. "Nous avons besoin d'une atmosphère positive", a déclaré le joueur du Spartak Moscou. "Mais nous sommes conscients qu'en tant que joueurs, nous devons viller à ce que ce soit le cas."

Après le match d'ouverture contre l'Arabie Saoudite, la Russie affrontera l'Egypte (19 juin à Saint-Pétersbourg 20h00) et l'Uruguay (25 juin à Samara 16h00).

Achille le Chat donne la Russie gagnante du match d'ouverture

Achille, le chat blanc et sourd désigné devin officiel du Mondial 2018, a délivré mercredi son premier pronostic: la Russie remportera contre l'Arabie Saoudite le match d'ouverture jeudi à Moscou.

Après avoir hésité quelques instants, cet éminent membre dans le civil de la célèbre et historique brigade féline qui protège des rongeurs le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg a opté pour le bol marqué du drapeau russe, plutôt que celui du royaume saoudien.

"Achille s'est d'ores et déjà habitué au public et ne devrait pas être très stressé", a affirmé Anna Kondratieva, vétérinaire qui soigne les habitants à quatre pattes du musée. L'oracle du Mondial 2018 a été choisi comme pronostiqueur car il était sourd et donc moins soumis au stress causé par le bruit et l'agitation lors de son office, avait auparavant expliqué Mme Kondratieva.

Achille n'est pas le premier animal à essayer de reproduire le succès de Paul le Poulpe, devenu le mollusque le plus connu au monde en raison de ses prédictions correctes de tous les matches de la sélection allemande pendant la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010. Il avait même prédit la défaite contre l'Espagne en demi-finale.

Les années précédentes, les prévisions du cochon d'Inde suisse Madame Shiva et du piranha britannique Pelé n'avaient pas été marquées par le même taux de réussite.

Belga-AFP

Nos partenaires