Niko Kovac, un entraîneur à risque

19/04/18 à 10:00 - Mise à jour à 17/04/18 à 15:10

Niko Kovac, le nouvel entraîneur du Bayern, est un volcan qui crache constamment des idées nouvelles. Mais il ne perd jamais son contrôle.

Niko Kovac, un entraîneur à risque

Niko Kovac : un coach très exigeant. © belgaimage

On a qualifié Niko Kovac de cadeau du ciel, quand il a repris l'Eintracht Francfort, en mars 2016, et qu'il a assuré son maintien par le biais des barrages. Un an plus tard, il conduisait l'équipe en finale de la coupe. Kovac a appris plusieurs systèmes de jeu à son équipe, s'adaptant ainsi très facilement à l'adversaire. Cette saison, l'Eintracht est toujours en lice pour un billet européen.

Deux ans après son arrivée à Francfort, Niko Kovac (46 ans) a signé au Bayern Munich, qui s'est acquitté de l'indemnité de 2,2 millions due à son employeur actuel. Le Croate né à Berlin franchit donc un nouveau palier dans sa carrière. Il a été un médian ambitieux et passionné, un leader qui se livrait toujours à fond. Il a disputé 83 matches internationaux et s'est produit pour le Bayern de 2001 à 2003. Maintenant, il a l'occasion d'y placer la barre plus haut.

Niko Kovac a la réputation d'être extrêmement exigeant, y compris envers lui-même. Cet entraîneur constamment à la recherche de nouvelles méthodes va pouvoir poursuivre son développement au Bayern. Son frère Robert y sera un de ses adjoints. Kovac répugne à parler en public de ses méthodes de travail, comme si elles relevaient du secret d'état. Il tient d'ailleurs ses distances avec la presse.

Niko Kovac est un entraîneur à risque pour le Bayern. Il est dénué d'expérience internationale, du moins en club, puisqu'il a été sélectionneur de la Croatie -et limogé. Il n'a pas eu beaucoup d'autres possibilités jusqu'à ce que le Bayern se manifeste, après avoir longtemps, trop longtemps, pensé que Jupp Heynckes resterait, alors qu'il avait précisé qu'il n'en était pas question. Entre-temps, un autre candidat possible, Thomas Tuchel, intéresse le Paris Saint-Germain. Le Bayern s'est donc tourné vers Niko Kovac, après avoir notamment songé à Ralp Hasenhüttl (RB Leipzig).

Par Jacques Sys

En savoir plus sur:

Nos partenaires