Mercato : dans les coulisses de l'été des Diables

30/08/17 à 10:30 - Mise à jour à 10:38

Source: Sportmagazine

Que cache l'été des Diables ? Sport/Foot Magazine lève le voile sur un mercato qui, plus que jamais, a fait tourner de nombreuses têtes. Extrait.

Mercato : dans les coulisses de l'été des Diables

© SFM

Le transfert à 85 millions d'euros (sans compter les divers bonus) de Romelu Lukaku est l'un des plus gros coûts de l'été, à bonne distance toutefois du passage historique de Neymar au PSG. Si aujourd'hui, tout semble se dérouler comme dans un rêve pour le néo-attaquant mancunien, les semaines précédant son transfert ont été particulièrement tendues. La faute en grande partie à son agent, le célèbre et sulfureux, Mino Raiola. C'est un secret de polichinelle que l'aîné des Lukaku rêvait de rejoindre Chelsea six ans après un premier passage difficile. Il en avait fait part à plusieurs personnes, notamment dans le giron des Diables. Raiola, par contre, ne jure que par Manchester United, surtout depuis les passages de Henrikh Mkhitaryan, Zlatan Ibrahimovic et de Paul Pogba l'été dernier. Révélé par footleaks, le transfert du milieu de terrain français lui avait rapporté une commission record de 42 millions d'euros. Cette fois encore, le board des Red Devils s'est montré particulièrement généreux concernant la commission de l'ex-buteur d'Everton.

Entre Lukaku et Chelsea, les contacts ne datent pourtant pas d'hier. L'été dernier déjà, Big Rom est proche de revenir chez des Blues prêts à débourser près de 80 millions d'euros. Mais un conflit éclate entre Marina Granovskaia, CEO de Chelsea, et le nouveau propriétaire d'Everton, l'Iranien Farhad Moshiri. Cette fois, Chelsea revient à la charge via l'intermédiaire du directeur sportif, Michael Emenalo. Antonio Conte est lui aussi sous le charme de ce puncheur capable de bouger les défenses mais surtout de garder le cuir et de remiser vers les milieux. " Lukaku correspondait parfaitement au profil recherché par l'entraîneur italien ", nous dit un proche du club londonien.

Un peu plus de deux semaines avant de rejoindre United, Lukaku apprend que Raiola n'a jamais pris langue avec Chelsea et se sent floué. L'agent italo-hollandais demande alors à Paul Pogba de raccorder les violons. " Une pratique très courante ", nous dit un agent important du milieu.

Les deux amis se retrouvent en vacances sur les hauteurs de Los Angeles dans une majestueuse villa affrétée par Raiola (il en serait même propriétaire selon certaines rumeurs). Rafaela Pimenta, l'avocate brésilienne de Raiola et confidente de Pogba, est également sur place dans la cité des Anges. C'est elle qui va mettre en scène, de façon quelque peu grotesque, l'officialisation du transfert via le compte Instagram de Pogba. Raiola aura, une nouvelle fois, joué de tout son poids pour amener Lukaku à Manchester. Mais le respect que voue Lukaku à José Mourinho a fait pencher la balance. Même chose pour Marouane Fellaini : s'il est encore Red Devil aujourd'hui, c'est en grande partie à cause ou grâce au Mou, qui l'a toujours soutenu, surtout lorsque la critique était la plus virulente. Les conseillers de Fellaini ont discuté avec la direction de Galatasaray, le Diable était également sur la liste de la Juve, en haut de laquelle figurait Blaise Matuidi. Mais la situation est confortable pour Fellaini à qui il reste un an de contrat et qui pourrait tirer avantageusement partie de cette liberté.

Par Thomas Bricmont

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré au mercato des Diables Rouges dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires