Mancini doit ranimer la Squadra

22/05/18 à 13:22 - Mise à jour à 13:29

Roberto Mancini (53 ans) consent un fameux sacrifice pour entraîneur l'équipe nationale italienne. Or, c'est un fameux défi.

Mancini doit ranimer la Squadra

Roberto Mancini, lors de sa présentation comme nouveau sélectionneur de l'Italie. © AFP

Ému, Roberto Mancini a raconté, lors de sa présentation au poste de sélectionneur de l'Italie, qu'il avait 14 ans quand il a découvert le centre national d'entraînement à Coverciano, en Toscane. L'ancien extérieur droit, qui a remporté deux coupes d'Europe, deux titres et six coupes d'Italie avec la Sampdoria et la Lazio, s'est produit 36 fois pour l'équipe nationale de 1984 à 1994. Devenu entraîneur, il a continué à empiler les trophées : trois titres avec l'Inter et un avec Manchester City, deux coupes avec l'Inter, une avec la Lazio, la Fiorentina, Manchester City et Galatasaray.

Une fois l'Italie éliminée par la Suède dans les matches de barrage, le sélectionneur Giampiero Ventura a été destitué et remplacé, ad interim, par Luigi Di Biagio, l'entraîneur des Espoirs. Carlo Ancelotti constituait le plan A de la fédération italienne mais il a refusé l'emploi le 28 avril. La fédération s'est alors tournée vers Mancini. Elle a eu un premier entretien avec l'entraîneur le 30 avril, à son domicile, dans les alentours de Rome. Le contrat de celui-ci au Zenit Saint-Pétersbourg constituait la première pierre d'achoppement, d'autant que la fédération ne voulait pas verser d'indemnité.

C'est la partenaire de Mancini, une avocate, qui s'est rendue dans la métropole russe pour régler le problème. Elle a obtenu le feu vert le 10 mai, d'autant plus aisément que le Zenit de Mancini n'a terminé qu'à une décevante cinquième place. Le nouveau sélectionneur de la Botte perd treize millions d'euros dans l'affaire : deux ans à six millions plus la moitié de son salaire actuel, à laquelle il renonce. En équipe nationale, il va gagner deux millions par an, durant deux saisons. Sa mission : qualifier l'Italie pour l'EURO 2020. Il découvre l'équipe le 28 mai : elle affronte l'Arabie saoudite en Suisse, à St-Gall. Comme attendu Mario Balotelli, avec lequel il s'entendait bien à l'Inter et à Manchester City, a fait son retour dans la sélection.

Par Geert Foutre

Nos partenaires