Manchester United éliminé, la Roma file en quarts

14/03/18 à 09:02 - Mise à jour à 13:01

Source: Belga

Romelu Lukaku et Marouane Fellaini, tous les deux titulaires, ont été éliminés en huitièmes de finale de Ligue des Champions ce mardi à Old Trafford. Manchester United s'est en effet incliné 1-2 face au FC Séville lors du match retour. Lukaku a inscrit le seul but des siens à la 84e minute. Dans l'autre huitième de finale, Radja Nainggolan et la Roma ont quant à eux réussi leur pari en s'imposant 1-0 face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk. Le Diable Rouge a disputé 90 minutes solides dans l'entrejeu des Italiens.

Manchester United éliminé, la Roma file en quarts

Manchester United éliminé, malgré un goel de Romelu Lukaku © AFP

Auteurs d'un 0-0 décevant au match aller, Manchester United et Séville n'ont pas enflammé les esprits en première période. C'est Manchester United qui s'est créé la seule grosse occasion de la première période avec un envoi de Fellaini stoppé par Rico (38e). Le Diable Rouge, qui a retrouvé les pelouses de Premier league samedi après une blessure au genou, n'avait plus débuté un match depuis le 22 novembre dernier contre Bâle. Il a été remplacé à l'heure de jeu.

La première occasion de la deuxième période est aussi pour Manchester mais c'est encore une fois Rico qui a sauvé les siens sur une frappe croisée de Lingard après un beau travail de Lukaku (52e).

Incapable d'attaquer avec continuité, Manchester a laissé des espaces. Le Français Wissam Ben Yedder, à peine monté au jeu, n'a pas hésité à s'y engouffrer. Il a ainsi donné l'avantage aux siens à la 73e d'une frappe ras-de-sol d'en dehors du rectangle avant de s'offrir un doublé cinq minutes plus tard de la tête, avec la complicité de De Gea (78e).

Assommé, Manchester a tenté une réaction désespérée. Lukaku a d'abord manqué le coche en gaspillant dans le petit rectangle à la 82e avant de propulser le cuir au fond des filets d'une reprise acrobatique (84e). Une réaction toutefois trop tardive pour les Red Devils qui sortent de la compétition.

Radja Nainggolan peut quant à lui sourire après la victoire étriquée de la Roma, qui retrouve les quarts de finale dix ans après y avoir accédé pour la dernière fois. Les Italiens n'ont pas démarré la rencontre de la meilleure des manières et laissé l'initiative à leurs adversaires pendant une bonne partie de la première période. Méfiants face à la rapidité des attaquants ukrainiens, les Romains ont attendu la deuxième mi-temps pour se montrer dangereux. C'est d'ailleurs sur la première action digne de ce nom que l'équipe d'Eusebio di Francesco a trouvé la faille.

Une passe en profondeur de Strootman a alors permis à Edin Dzeko de se présenter devant Pyatov et de glisser le ballon entre les jambes du portier ukrainien (52e). Dix minutes plus tard, le Bosnien a eu l'occasion de récidiver après un beau contrôle de Nainggolan mais sa frappe est passée un rien à côté (62e). Un raté qui n'aura finalement pas de conséquences pour la Roma qui souffrira jusqu'au bout malgré l'exclusion d'Ivan Ordets (79e).

Nos partenaires