Manchester City menace de porter plainte contre le président de la Liga

07/09/17 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

Source: Belga

Manchester City a menacé jeudi de porter plainte contre le président de la Liga Javier Tebas pour ses propos accusant le club anglais "d'essayer" de falsifier les comptes via son partenariat avec Gérone, tout juste promu en première division espagnole.

"Les déclarations de M. Tebas sont malavisées et, pour parties, de la pure fiction. Le Manchester City Football Club et le City Football Group ont demandé leur avis à leurs conseils légaux et agiront en conséquence", écrit dans un communiqué le club mancunien.

En début de saison, "City" a prêté cinq joueurs à son club partenaire en Espagne.

Selon M. Tebas, ces joueurs ont été sous-évalués à dessein. Interrogé mercredi durant le Soccerex, le forum de l'industrie du football, sur l'intention de City de "falsifier les comptes", le président de la Liga a répondu: "Ils ont essayé, mais ils n'ont pas réussi."

Manchester City possède de 44,3% de Gérone, tout comme Pere Guardiola, le frère de l'actuel entraîneur des "Citizens", Pep Guardiola.

M. Tebas a accusé Manchester City et le Paris Saint-Germain de "détruire le football" avec les sommes dépensées sur le marché des transferts. En juillet, le dirigeant espagnol avait comparé les sommes investies par les propriétaires émirati de City et qatari du PSG à un "dopage financier", estimant que les deux clubs se "moquaient" de l'UEFA et des règles du fair-play financier.

L'UEFA a ouvert une enquête sur les transferts du Paris Saint-Germain, mais à ce jour pas sur ceux du club anglais.

Manchester City a dépensé cet été 242 millions d'euros en transferts. De son côté, le Paris Saint-Germain a déboursé plus de 400 millions d'euros lors du marché des transferts estival pour attirer notamment la star brésilienne Neymar (222 millions d'euros), transfert record, et l'attaquant de Monaco Kylian Mbappé (opération estimée à 180 millions d'euros, bonus compris), devenu à 18 ans le 2e joueur le plus cher de l'histoire.

Mardi, Tebas avait également accusé le Paris Saint-Germain d'être "un délinquant régulier" en matière de fair-play financier.

Nos partenaires