Ligue des Champions: un Real blessé face à sa bête noire

22/04/15 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Sportmagazine

Ce soir, le Real Madrid reçoit le voisin de l'Atletico en quart de finale de la Ligue des Champions. Tenu en échec au match aller (0-0), les Merengue sont presque obligés de s'imposer. Mais c'est avec une équipe diminuée que Carlo Ancelotti doit composer.

Ligue des Champions: un Real blessé face à sa bête noire

Carlo Ancelotti © REUTERS

Le dernier match de championnat face à Malaga aura fait bien du mal au Real Madrid. Malgré une victoire facile (3-1), Carlo Ancelotti, a perdu deux pions importants de son dispositif tactique sur blessure. Gareth Bale a quitté la pelouse après 3 minutes de jeu seulement, et devrait être indisponible deux à trois semaines. Luka Modric a, lui, tenu 60 minutes avant de rechuter. Victime d'une entorse au genou, sa fin de saison semble être menacée. Enfin, Karim Benzema n'avait pu être retenu à cause d'un contact lors du match aller de Ligue des Champions face à l'Atletico. C'est donc sans ces trois hommes que le coach madrilène a dû préparer ce nouveau derby qui se profile.

Le Real sans Bale, Benzema et Modric, ça n'est arrivé qu'une fois cette saison. C'était à l'occasion du match retour du quatrième tour de la Copa del Rey, face à la modeste formation de l'UE Cornella, un club de troisième division. Vainqueur 1-4 de la manche aller, Carlo Ancelotti avait fait tourner son effectif en alignant Isco, Chicharito et James Rodriguez dans le triangle offensif. Les trois hommes en avaient profité pour gonfler leurs statistiques et s'étaient imposés 5-0 au Stade Santiago Bernabeù.

Ce soir, face au voisin de l'Atletico, ça risque d'être une autre paire de manches. D'autant plus que le tacticien italien devra aussi se passer de Marcelo, suspendu. Jusqu'ici, le latéral gauche brésilien n'avait loupé que 4 rencontres du Real cette saison, dont les deux confrontations entre Madrilènes en championnat. Deux derbies remportés par les Colchoneros, 1-2 et 4-0. Côté Real, on s'attend donc à retrouver des noms qu'on avait failli oublier, tels que Fabio Coentrao (774 minutes de jeu) ou Chicharito (933 minutes de jeu) qui ont beaucoup de peine à s'imposer dans la Casa Blanca.

Pour Diego Simeone, tout va bien. L'Atletico ne sera privé que de Mario Suarez, et les solutions sont nombreuses pour le remplacer. Au niveau de la confiance, l'avantage est clairement de son côté puisque depuis la dernière finale de la Ligue des Champions, les Colchoneros ne se sont plus inclinés contre le Real. Lors des sept dernières rencontres, les rouge et blanc ont battu quatre fois leurs voisins et ont accroché le nul à trois reprises. Et en dehors du match aller de Ligue des Champions, ils ont toujours réussi à trouver le chemin des filets. Reste à savoir si l'Atletico Madrid est enfin capable de battre son meilleur ennemi à l'échelon européen.

Le dernier quart de finale retour opposera l'AS Monaco à la Juventus. La Vieille Dame, qui s'est imposée 1-0 à l'aller, peut retrouver les demi-finales de la Ligue des Champions 12 ans après. Mais les coéquipiers de Yannick Ferreira-Carrasco ne s'avoueront pas si facilement vaincus, eux qui ne doivent leur défaite au match aller qu'à un penalty généreusement accordé par l'arbitre de la rencontre. Après un passage en Ligue 2, et l'arrivée de nouveaux investisseurs sur le rocher, nul doute que les Monégasques ont retrouvé le goût de l'Europe, et veulent cette fois aller jusqu'au bout.

Par Julien Brogniet

En savoir plus sur:

Nos partenaires