Les stats marquantes des qualifs pour l'EURO 2016

14/10/15 à 16:28 - Mise à jour à 16:27

Qui est le meilleur buteur ? L'équipe la plus productive ? Celle qui commet le plus de fautes ? Quel Diable a tenté le plus de fois sa chance ? A poussé le plus l'adversaire à la faute ? Sport/Foot Magazine a parcouru les statistiques de la campagne de qualification pour l'EURO 2016.

Les stats marquantes des qualifs pour l'EURO 2016

Kevin De Bruyne est le Diable qui a le plus tiré au but. © BELGA

Commençons par les statistiques du compartiment offensif. Le meilleur buteur de cette campagne de qualification est l'attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski avec 13 buts inscrits en 10 matches pour la Pologne. Il est suivi par l'Allemand Thomas Müller (9 goals en 9 rencontres). D'autres attaquants réputés se sont montrés productifs comme Edin Dzeko (7 buts en 7 matches) ou encore Zlatan Ibrahimovic (8 goals en 8 parties). La seule surprise dans le top 5 de ce classement particulier est le Russe Artem Dzyuba, le buteur du Zenit a scoré 8 fois en 8 rencontres.

L'équipe la plus productive est la Pologne de Robert Lewandowski avec une moyenne de 3,3 buts par match. Elle est suivie par l'Angleterre, qui a obtenu le maximum de points, et ses 3,1 goals par affrontement. Avec 2,4 buts de moyenne, les Diables Rouges occupent la troisième place.

Des chiffres qu'il est intéressant de comparer avec le nombre de tirs au but tentés : à ce petit jeu, la Pologne ne pointe qu'à la 11e place avec 16,2 tentatives par rencontre. C'est l'Allemagne qui a le plus tiré au goal (23,2) devant la Belgique (20,7) et l'Angleterre (19,5). On peut donc en conclure que la Pologne est l'équipe la plus efficace tandis que les Allemands manquent de killer instinct dans les 16 mètres.

Surprenants Pays-Bas

L'Allemagne domine le classement en terme de possession de balle (67% de moyenne) à égalité avec l'Espagne. Etonnement, les Pays-Bas suivent avec 65%. Nos voisins du nord se sont également montré adroit dans le passing avec 91% de passes réussies. Seuls, à nouveau, l'Espagne et l'Allemagne ont été plus performantes dans ce domaine.

Et les Belges ? Ils font également bonne figure puisqu'ils atteignent un joli pourcentage de 90% de passes réussies et ont été maîtres du ballon durant 62% du temps. Des chiffres que Marc Wilmots pourra opposer à ses détracteurs.

Andorre : roi des fautes

En jetant un oeil aux aspects les plus négatifs du foot, on remarque que Andorre, versé dans le groupe de la Belgique, se voit décerner le label de l'équipe la plus "sale" du continent. Les joueurs de l'état-nain ont commis 158 fautes. La Belgique a d'ailleurs pu faire l'expérience de leur jeu robuste lors de l'avant-dernier match de qualification. Les Andorrans se voient octroyer un autre bonnet d'âne : tout comme Gibraltar, ils ne sont pas parvenus à décrocher le moindre point sur l'ensemble de la campagne.

Et les Belges ?

Qui a été le Diable le plus entreprenant ? Sans surprise, il s'agit de Kevin De Bruyne. Le rouquin a tenté sa chance à 32 reprises soit le double de son plus proche poursuivant Radja Nainggolan (16). Mertens (15) et Hazard (14) suivent de près. Assez étonnement, Toby Alderweireld figure dans le classement. Le défenseur des Spurs a tiré 11 fois au but et a cadré... un seul essai.

Au niveau des fautes, Eden Hazard est, comme en Premier League, celui qui les provoque le plus. Il en a été victime à 26 reprises. A l'inverse, Nainggolan (17 fautes) et Fellaini (13) sont les Diables les plus réprimandés par les arbitres.

Plus de stats sur www.uefa.com

Par Matthias Stockmans

Nos partenaires