Les Mauves se laissent surprendre par les Verts

30/09/16 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

Source: Belga

Le Sporting d'Anderlecht n'a ramené qu'un point de son deuxième match de la phase de groupes de l'Europa League, en déplacement à Saint-Etienne, jeudi soir. Réactions.

Les Mauves se laissent surprendre par les Verts

© BELGA

Les Mauves avaient toutes les cartes en mains après avoir pris l'avance sur penalty (Tielemans, 0-1), mais ont vu les Français revenir via Roux dans les toutes dernières secondes du temps additionnel de la partie. Ils maintiennent la tête de la poule C, mais à égalité de points (4) avec Mayence qui a été s'imposer 2-3 à Gabala jeudi soir.

Face à des "Verts" décimés par les blessures, Weiler a engagé exactement le même onze de base que celui qui avait mené lors de la première journée à une victoire à domicile 3-1 contre Gabala (buts de Teodorczyk, Capel et owngoal de Rafael pour le Sporting, but de Dabo pour Gabala). Tielemans, qui souffrait de la cheville à la suite d'un duel dans ce match, était donc bien de la partie en France, rétabli bien plus rapidement qu'attendu.

A la 12e minute, Sofiane Hanni a envoyé une tête croisée sur le poteau, annonçant la couleur des (bonnes) intentions des Bruxellois. Mais il n'y a ensuite pas eu beaucoup d'action palpitante à se mettre sous la dent côté mauve. Kévin Monnet-Paquet et Nolan Roux ont donné une première fois des sueurs froides à la défense anderlechtoise au quart d'heure de jeu, tandis qu'à la 36e, Hanni n'a pas pu tirer profit d'un généreux coup franc botté tout juste depuis l'extérieur du grand rectangle.

Dans une deuxième mi-temps plutôt morne, Tielemans a finalement libéré les hommes de René Weiler sur pénalty, à la 62e minute. Le coup de réparation a été accordé pour une main de Lacroix, "peu évidente" selon les mots de l'ASSE sur Twitter.

Un deuxième but, qui aurait scellé la victoire des Mauves, n'est pas venu, malgré la tentative d'Acheampong devant un but quasiment ouvert dans le temps additionnel. Et les Stéphanois en ont profité: dans les toutes dernières secondes de la partie, une sortie hasardeuse de Roef, qui s'est heurté à Nuytinck, a permis à Roux d'arracher le point du nul, en plaçant le ballon dans un but vide.

Un incident qui pourrait avoir son importance: le capitaine Sofiane Hanni a demandé son remplacement (par Badji) un quart d'heure avant le coup de sifflet final, semblant souffrir de la cuisse.

René Weiler: "Nous sommes déçus"

"Nous sommes déçus car nous avons eu des occasions pour inscrire le deuxième but. Nous n'avons pas bien négocié nos contre-attaques, notamment après avoir ouvert la marque. Nous n'étions pas en danger défensivement car nous avons bien joué derrière."

"Mais quand on ne marque pas, il y a toujours une possibilité pour l'adversaire de revenir. Cela se paie cher mais il faut encore beaucoup apprendre et, avec de tels matchs, on apprend beaucoup. Nous payons très cher cette égalisation à la 90e+4. Pour le reste, notre organisation a été très bonne. Les deux équipes ont eu des difficultés et se sont créé peu d'occasions", a ajouté le coach suisse.

Christophe Galtier: "J'éprouve beaucoup de joie"

Christophe Galtier, entraîneur de Saint-Etienne, déclarait quant à lui: "J'éprouve beaucoup de joie. Malheureusement, j'ai été exclu et je serai suspendu. J'étais convaincu de notre égalisation. Cela m'a fait exploser de joie et de rire. Quand j'ai vu que nos adversaires n'avaient pas concrétisé leurs occasions de marquer un deuxième but, je me suis dit qu'il y aurait un ballon tout à la fin. C'est à l'image de ce que je dis après chaque match. Le groupe est généreux et solidaire, combatif à défaut d'être beau. Mais pour être beau, il faut un bon terrain et, bientôt, celui sur lequel nous jouons à Geoffroy-Guichard sera impraticable. (...) Nous sommes invaincus depuis dix matchs. Ce point, je le prends volontiers. Je cherche maintenant comment entretenir et développer cet état d'esprit. Les joueurs doivent s'imprégner de ce qui se passe. Nous prenons un deuxième point dans la compétition et la double confrontation qui arrive contre Qabala sera très importante pour la suite."

Sofiane Hanni: "Beaucoup de déception"

Le capitaine des Mauves, Sofiane Hanni, a admis jeudi soir qu'il y avait "beaucoup de déception" dans le vestiaire anderlechtois après le nul.

Plutôt que l'obtention d'un point, ce résultat a davantage la saveur amère de la perte de deux unités, car Anderlecht est longtemps resté en tête après le penalty de Tielemans (0-1, 62e). Ce n'est que dans les toutes dernières secondes du temps additionnel (90+4e) que Nolan Roux a, de manière inespérée, arraché le point du nul pour les Stéphanois, à la suite d'une erreur défensive mauve impliquant Nuytinck et Roef. Soit une occasion manquée pour le Sporting de se détacher en tête du groupe C avec 6 points.

"Il y a de la déception bien entendu. On était dans notre match, en bloc, comme le coach le voulait. On a bien défendu derrière", a estimé Sofiane Hanni, s'exprimant au micro de Club RTL. "On avait les trois points, il y a beaucoup de déception'.

Par ailleurs, Hanni a dû être remplacé, se plaignant de douleurs aux adducteurs. "J'ai ressenti un peu de douleur... Je ne vais pas prendre de risque, bien sûr, mais j'espère être là contre le Standard dimanche", a résumé le joueur.

Nos partenaires