Les Diables Rouges s'imposent dans la douleur en Israël

01/04/15 à 06:44 - Mise à jour à 13:07

Source: Belga

Bien que réduite à dix suite à l'exclusion de Vincent Kompany (64e), la Belgique s'est imposée 0-1 en Israël mardi à Jérusalem dans le cadre des qualifications de l'Euro 2016. L'unique but de la rencontre a été inscrit par Marouane Fellaini (9e).

Les Diables Rouges s'imposent dans la douleur en Israël

© @ Vadot

Ce succès permet aux Diables rouges de prendre la tête du Groupe B avec 11 points à égalité avec le Pays de Galles à la différence de buts (+12 contre +5). Israël (9 points) est 3e.

Après avoir forcé un coup de coin directement sur la mise en jeu, Israël a laissé la possession du ballon à la Belgique. Les Diables rouges s'attendaient à ce scénario. Ils ont instantanément enclenché la vitesse supérieure pour faire sauter le double rideau défensif dressé par les Bleus et Blancs. Les Belges se sont créé une première opportunité par Axel Witsel (3e) et une deuxième par Eden Hazard bloqué in extremis par Nir Biton (6e). Le feeling était bon et après deux tirs manqués de Radja Nainggolan et de Kompany, Fellaini a inscrit son 12e but pour les Diables (0-1) sur un assist de Kompany. Kevin De Bruyne (9e) et Christian Benteke (21e) auraient pu imiter leur équipier avant que les Diables ne baissent un peu le rythme aux environs de la demi-heure. Vu l'absence de velléités offensives de la part des Israéliens, les Belges ont facilement gardé la situation sous contrôle jusqu'au repos.

A la reprise, le coach visité Eli Guttmann a lancé dans la bagarre Tal Ben Haim II, l'attaquant du Maccabi Tel-Aviv à ne pas confondre avec l'ex-défenseur du Standard et capitaine israélien. Dans la foulée, Eran Zahavi et Bebars Natcho ont contraint Courtois à leur concéder deux coups de coin (58e et 61e). Les Diables ont eu encore plus de soucis à partir de la 64e et l'exclusion de Kompany. Mais Courtois qui n'est pas pour rien considéré comme un des meilleurs gardiens du monde, a tenu tête jusqu'au bout aux Israéliens qui n'ont pourtant pas ménagé leurs efforts pour arracher l'égalisation qu'ils auraient méritée...

"Cela été trop facile en première période"

Au terme de la victoire de mardi, Thibaut Courtois était ravi par le 6 sur 6 réalisé par les Diables mais regrettait que ce succès ait été obtenu par le plus petit écart.

"La carte rouge a tout changé mais nous nous sommes par la suite très bien entraidés", a expliqué Courtois, qui a été désigné Diable du match. "Au vu de la première mi-temps, je m'attendais à mieux. Israël n'est pas une mauvaise équipe mais pendant les 45 premières minutes, elle s'est montrée très anxieuse. En seconde période, ils ont soudainement commencé à mieux jouer et on a vite compris que cela deviendrait plus difficile. Nous avons perdu notre rythme parce qu'en première période cela a été trop aisé. Nous avons perdu le contrôle. Face à un tel adversaire, cela devenait difficile de se créer des espaces."

La Belgique est leader du groupe avec le Pays de Galles, qu'elle va affronter le 12 juin à Cardiff. "Le plus important était d'empocher les trois points en Israël pour prendre la tête du classement. Le déplacement au Pays de Galles sera difficile parce que cette équipe possède sans aucun doute d'excellents joueurs."

"Après la carte rouge on a fait preuve de caractère"

Kevin De Bruyne a lui d'abord retenu les trois points. "Nous avons bien joué pendant une heure, jusqu'à la carte rouge. Après cela nous avons démontré que nous avions du caractère", a expliqué l'ailier.

Après le repos, les Diables ont donné l'impression de ne plus pouvoir mettre la pression. "En première période, nous avons complètement bloqué leur entrejeu. Ils ont dû pratiquer par de longs ballons, qui nous ont facilité la tâche. En seconde période, nous n'avons pas affiché le même engagement dans la conquête du ballon."

Le tournant du match a été la carte rouge de Vincent Kompany à la 64e. "L'exclusion de Vincent ne nous a pas vraiment aidés. A partir de ce moment-là, nous avons dû jouer de manière plus groupée et nous avons montré que nous avions du caractère. Empocher les trois points était le principal objectif. "

En savoir plus sur:

Nos partenaires