Les Diables Rouges ont "joué pour l'honneur", Martinez "ravi"

29/06/18 à 07:24 - Mise à jour à 08:46

Source: Belga

"On voulait gagner", a déclaré Marouane Fellaini après la victoire 1-0 des Diables Rouges sur l'Angleterre jeudi à Kaliningrad, à la suite de laquelle la Belgique termine à la 1e place du groupe G du Mondial 2018.

Les Diables Rouges ont "joué pour l'honneur", Martinez "ravi"

© BELGA

"On a joué pour l'honneur et notre fierté", déclare Marouane Fellaini au micro de la RTBF. "On voulait gagner et montrer aux joueurs anglais qu'on pouvait les battre. On a aussi joué pour tous les Belges qui nous supportent, qui ont fait le voyage jusqu'ici. La Belgique doit être fière de cette équipe".

Les Diables affronteront le Japon lundi en 8e de finale, à Rostov-sur-le-Don. "On a un match très important contre le Japon dans quelques jours. Le plus important, c'est de bien récupérer et de faire un gros match contre le Japon. On a une génération fantastique, beaucoup de joueurs arrivent à maturité. On va devoir voyager, et on aura un jour de récupération en moins. Cela va être un gros match contre le Japon. On sait que tout le pays est derrière nous et j'espère que les fans vont continuer à nous soutenir pour aller le plus loin possible", a conclu le médian de Manchester United.

Martinez "ravi"

Roberto Martinez a procédé à pas moins de neuf changements dans son onze de base par rapport au match contre la Tunisie, jeudi, contre l'Angleterre. Cela n'a pas empêché la Belgique de s'imposer 1-0. "Honnêtement, je suis ravi de la performance de mes joueurs", a commenté le sélectionneur des Diables Rouges en conférence de presse.

"Créer un groupe qui a faim"

Neuf changements, c'est beaucoup dans le football international. Tu risques de créer de la confusion, mais je n'ai pas vu cela sur le terrain. Tu dois créer un groupe qui a faim, où chacun veut apporter sa contribution. Thomas Vermaelen et Vincent Kompany ont effectué leur retour, c'est important", a analysé Martinez. La Belgique affrontera à présent le Japon à Rostov-sur-le-Don, lundi.

"D'un point de vue logistique, c'était plus facile de rester à Moscou. Nous jouerons contre le Japon. Nous avons joué un match amical contre eux à Bruges en novembre. Depuis ils ont changé de sélectionneur, mais dans l'équipe, il n'y a pas eu beaucoup de changements. C'est une équipe dynamique, bien structurée. Techniquement, ils sont forts. Jouer contre eux est difficile. Il n'y aura pas de grande différences entre la Belgique et le Japon", pense Martinez.

"Le Mondial est imprévisible"

Jusqu'où peut aller cette équipe belge? "Faire des prévisions dans ce Mondial est difficile. L'Allemagne est sortie, l'Espagne et l'Argentine ont été proches de l'être aussi. Le Mondial est imprévisible. On doit y aller pas à pas, le Japon est notre seule priorité. Nous sommes une équipe. Tous les joueurs veulent apporter leur contribution. Tout le monde en Belgique peut être fier de cette équipe."

Kompany: "Des moments importants pour moi"

Vincent Kompany était lui aussi ravi d'avoir pu rejouer après sa blessure à l'aine.

"Ces moments comptent pour moi. J'ai travaillé toute ma vie pour y arriver et je veux en profiter au maximum", a expliqué le défenseur de Manchester City à Sporza. "Moi-même si je suis toujours rester positif. C'est chouette de pouvoir revenir dans un chouette match comme celui-ci. Januzaj a réussi un tir fantastique. Le plus important est peut-être que nous pouvons compter sur 23 joueurs forts."

La Belgique peut-elle aller loin dans ce Mondial? "Les bases sont bonnes pour nous. J'espère que nous pouvons gagner contre le Japon. Et après il y aura en principe une belle affiche contre le Brésil." Kompany a pris la place d'un autre revenant, Thomas Vermaelen, à un quart d'heure du terme. "On a bien défendu toute la rencontre et on n'a pas vraiment laissé d'occasions aux Anglais si ce n'est la frappe de Rashford en deuxième période", a commenté le défenseur, de retour après sa blessure aux ischio-jambiers. "Nous avons travaillé beaucoup loin des projecteurs avec Vincent pour être de retour. Et pouvoir jouer une telle rencontre face à l'Angleterre à la Coupe du monde, c'est magnifique." Vermaelen a reçu un coup dans l'oeil durant la rencontre. "J'ai pu continuer sans problèmes après mon coup donc je n'ai pas eu de soucis", a-t-il rassuré.

Nos partenaires