Les Diables Rouges entament leur préparation pour le match contre le Brésil

04/07/18 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

Les Diables Rouges entament mercredi après-midi à Dedovsk leur préparation pour le quart de finale de Coupe du monde qui les opposera au Brésil vendredi soir (20h) à Kazan.

Les Diables Rouges entament leur préparation pour le match contre le Brésil

Un galop d'entraînement pour les Diables Rouges sur le sol russe. © BELGAIMAGE

Roberto Martinez n'attend qu'un nombre de joueurs limités sur le terrain d'entraînement. Le sélectionneur national a mis l'accent sur la récupération après le 8e de finale face au Japon, dans lequel les Diables Rouges n'ont émergé que dans les arrêts de jeu (3-2), après avoir été menés 0-2. C'est la première fois depuis 1970 qu'une équipe menée 0-2 parvient à s'imposer dans la phase à élimination directe d'un Mondial. Ce qui donne une idée du mental et de la confiance au sein de la sélection belge. "J'ai toujours continué à y croire, je savais que nous n'avions besoin que d'un but pour nous lancer", déclarait Martinez mardi devant la presse au Moscow Country Club.

Les trois entraînements précédant le duel face aux quintuples champions du monde seront surtout axés sur la tactique. Les Diables partiront pour Kazan une demi-journée plus tard qu'initialement prévu, et pourront ainsi s'entraîner trois fois à Dedovsk avant le quart de finale face aux Brésiliens.

La question est maintenant de savoir comment Martinez va aborder le duel face au favori du tournoi. Le match contre le Japon a permis de voir les points faibles de l'équipe. Le coach fédéral dit déjà avoir son plan en tête. Une défense à quatre a été abordée mardi lors du point-presse informel de Martinez. Dans les faits, il y a quatre défenseurs en perte de balle, voir cinq si les deux joueurs de flanc reculent. Une reconversion rapide de l'adversaire peut être dangereuse, car tout le monde ne peut revenir à temps. Le premier but du Japon en est l'exemple. Une bourde de Jan Vertonghen a permis aux Japonais de marquer. Face au 4-3-3 de la Seleçao, il ne faudra pas faire trop de cadeaux à Neymar (gauche), Willian (droite) et Gabriel Jesus.

Un entrejeu renforcé est une des possibilités. Avec Fernandinho (qui remplace Casemiro, suspendu), Paulinho et Coutinho, le Brésil peut poser des problèmes en milieu de terrain à Axel Witsel et Kevin De Bruyne. Contre le Japon, Shinji Kagawa avait habilement plongé dans le dos de cette paire en début de rencontre. Une solution pourrait être de titularise Marouane Fellaini à la place de Dries Mertens, mais on perdrait alors l'apport de Fellaini quand il monte au jeu. Nacer Chadli est aussi proche d'une place de titulaire, éventuellement à la place de Yannick Carrasco. Il faudra attendre vendredi pour y voir clair, Roberto Martinez n'ayant pas l'intention de laisser lire dans son jeu.

Nos partenaires