Les Diables rouges (0-2 en Estonie) ont fait un bond vers le Mondial

10/06/17 à 08:45 - Mise à jour à 08:45

Source: Belga

La Belgique a fait un grand pas vers la qualification pour le Mondial 2018 en allant s'imposer vendredi en Estonie, réduite à dix à partir de la 44e. Dries Mertens (31e) et Nacer Chadli (86e) ont inscrit les deux buts, qui ont permis aux Diables de renforcer leur première place du groupe H suite au partage entre la Bosnie et la Grèce (0-0). Après six matches, les Diables comptent 16 points, 4 de plus que la Grèce et 5 que la Bosnie. Chypre (7), l'Estonie (4) et Gibraltar (0) ferment la marche.

Les Diables rouges (0-2 en Estonie) ont fait un bond vers le Mondial

© BELGA

Les Diables rouges ont endossé une tenue où le jaune fluo ressortait très fort mais leur jeu n'a pas été éblouissant pour autant. S'ils ont sans surprise pris la possession du ballon à leur compte, les Belges n'ont pas menacé des Estoniens concentrés sur leurs positions défensives. On a assisté à une longue séance de tricotage avant de voir les premières véritables opportunités.

Les Diables auraient tout de même pu ouvrir la marque mais Chadli a tiré à côté du but estonien (11e), Romelu Lukaku n'a pas profité à deux reprises du peu d'espace qui lui a été accordé (16e) et Yannick Carrasco a donné le ballon dans les mains de Mihkel Aksalu (21e). La première belle attaque a été esquissée par Kevin De Bruyne et Mertens (26e). On a retrouvé le duo sur le but d'ouverture: De Bruyne tire de loin, Aksalu relâche le ballon et Mertens surgit (31e, 0-1).

Véritables patrons de la rencontre, les Belges n'ont pas trouvé un deuxième but avant le repos. Bien lancé en profondeur par Mertens, Lukaku a expédié le ballon sur les jambes d'Aksalu (41e). Juste avant la mi-temps, Artjom Dmitrijev a donné un coup de main aux Diables en se faisant exclure pour une faute sur Marouane Fellaini (44e).

En seconde période, les Diables ont testé Aksalu, qui a fait oublier sa bévue sur le but. Le gardien estonien a dévié un boulet du gauche de Jan Vertonghen (50e), a contré une reprise en un temps de Mertens (51e) et ne se s'est pas laissé surprendre sur un envoi instantané de Chadli (56e). Le gardien estonien a tenu le rôle principal jusqu'à ce que, sur assist de De Bruyne, Chadli assure le 8e match sans défaite des Diables (86e, 0-2).

Courtois a quand même eu une frayeur quand un envoi de Konstantin Vassiljev a fait trembler sa barre transversale (87e).

"Les Diables n'ont jamais perdu patience", estime Roberto Martinez

Les Diables Rouges se sont imposés 0-2 en Estonie, vendredi, en qualification au Mondial 2018. "C'était un match difficile, au milieu des vacances. Nous sommes restés très concentrés, face à une équipe très organisée", a analysé le sélectionneur Roberto Martinez au micro de la RTBF.

"Nous n'avons jamais perdu patience, nous n'avons jamais été frustrés et nous avons réussi le clean-sheet, c'est important", a résumé Martinez.

"Le deuxième but est arrivé un peu tard. S'il venait plus tôt, l'Estonie serait sortie. On l'a vu d'ailleurs dans les dix dernières minutes, ils sont sortis pour essayer de marquer. Nous nous sommes créés pas mal d'occasions. Le plus important, c'est la façon dont nous avons géré le match et gardé le 0 derrière face à une équipe très basse. Nous devons être plus rapides et plus précis dans la circulation du ballon. Le but était de garder la concentration. Axel (Witsel) et Marouane (Fellaini) ont réussi à garder le tempo, le rythme et les espaces. Je n'ai fait qu'un seul changement (Batshuayi pour Mertens, NDLR) car je ne voulais pas prendre de risque."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos