Les dates de clôture des transferts en discussion

01/08/18 à 11:28 - Mise à jour à 11:27
Du Sport/Foot Magazine du 01/08/18

La Serie A et la Premier League ont modifié la date de clôture des transferts. Est-ce le début de changements radicaux?

Les dates de clôture des transferts en discussion

Taiwo Awonyii s'est engagé avec Gand juste avant le début de la compétition. Et dire que la période des transferts dure encore un mois... © BELGAIMAGE

La Serie A et la Premier League ont raccourci la période des transferts, qui se clôture normalement le 31 août. Bien que le changement ait fait du bruit, les deux compétitions ne font que suivre la recommandation inscrite depuis des années dans le règlement de la FIFA. Les autres compétitions européennes ne suivent pas encore cet exemple car il est assorti d'inconvénients. Il serait pourtant souhaitable d'arriver à un système harmonieux, avec une date-butoir uniforme, fixée au début du championnat, d'après deux avocats spécialisés en droit du sport, Sven Demeulemeester et Niels Verborgh (Altius).

" La FIFA oblige les fédérations nationales à prévoir deux périodes de transferts pour les joueurs professionnels ", explique Demeulemeester. " Elle impose une durée maximale pour les périodes estivale et hivernale mais les fédérations sont libres de déterminer les dates d'ouverture et de fermeture de ces mercatos, conformément aux exigences spécifiques du pays. Il faut souligner que la FIFA recommande de mettre un terme à la campagne de transferts estivale avant le début de la nouvelle saison. En ce sens, les récents changements de date en Premier League (9/08) et en Serie A (18/08) sont normaux.

Après cette date, les clubs ne peuvent plus réaliser de transferts entrants, sauf s'il s'agit de footballeurs sans emploi. Les transferts sortants vers des championnats dont le marché est encore ouvert sont toujours autorisés. Les clubs peuvent ainsi trouver une solution pour les joueurs superflus. Cette exception autorisée pour les départs implique que les clubs anglais peuvent encore perdre des joueurs jusqu'au 31 août, s'ils rejoignent par exemple l'Espagne, l'Allemagne, la France ou la Belgique. C'est pour ça que ce changement n'est pas bien accueilli par tous les clubs : certains redoutent de perdre un pilier sans plus pouvoir enrôler de substitut. Nous vivons déjà cette situation après la clôture de notre mercato hivernal, puisque certains pays, à commencer par la Russie et la Chine, ont d'autres délais. "

" Contrairement aux travailleurs d'autres secteurs, un footballeur professionnel ne peut changer d'employeur que seize semaines par an ", enchaîne Verborgh. " On retrouve des limitations semblables dans d'autres sports. La cour européenne de justice a décrété, dans l'arrêt-Lehtonen, un basketteur finlandais, que cette limite se justifiait, pour assurer un déroulement normal et juste d'une compétition. Reste à voir si les périodes actuelles de transferts assurent un bon déroulement des championnats.

Malgré les recommandations de la FIFA, les périodes de transferts ne sont généralement pas adaptées au format de la compétition. Rencontrer telle équipe avant ou après la clôture des transferts peut faire une grosse différence. Ce système complique donc la comparaison des résultats des clubs. Cette pratique est néfaste au déroulement honnête d'une compétition et doit être évitée à tout prix, selon la cour de justice. "

Nos partenaires