Les Brésiliens respirent après la victoire de la Seleçao

28/06/18 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Afp

Les Brésiliens ont célébré mercredi dans les rues la franche victoire de leur Seleçao contre la Serbie (2-0) avec davantage de soulagement que de jubilation, probablement heureux aussi de l'élimination choc de leur bête noire: l'Allemagne.

Les Brésiliens respirent après la victoire de la Seleçao

© BELGAIMAGE

"Le Brésil a mieux joué" que lors des deux premiers matches, constatait Edmilson, garçon de café de la place de Cinelandia, dans le Centre, à Rio, en référence aux rencontres poussives des hommes de Tite contre la Suisse (1-1) et le Costa Rica (2-0).

Les rues des grandes villes ont été désertées dans l'après-midi alors que les Brésiliens suivaient le match remporté 2-0 par les canaris, qui terminent premiers du Groupe E.

Les buts de Paulinho puis de Thiago Silva ont été accueillis par des cris dans les nombreux bars qui diffusaient le match et par des pétards, mais sans euphorie au coup de sifflet final.

Comme l'a déclaré le capitaine et défenseur Miranda à la chaîne SportTV, ce match a permis de "confirmer que nous faisons un très bon travail, et maintenant nous devons rechercher la continuité".

La Seleçao affrontera le Mexique en 8e de finale, par la grâce de l'élimination sans appel de l'Allemagne, qui avait infligé au Mondial-2014 un cuisant 7-1 à un Brésil qui ne s'en est toujours pas remis.

Beaucoup redoutaient de tomber sur l'Allemagne, mais d'autres l'espéraient un peu.

Comme Edmilson: "le Mexique ce sera difficile, mais ça aurait été mieux d'affronter l'Allemagne pour voir ce qui se passe" quatre ans après cette humiliation vécue à domicile.

Mais non loin, un client, Anderson, qui partage une table du bar avec six collègues d'une entreprise de technologie, presque tous habillés du maillot jaune vif de la Seleçao, "préfère le Mexique!". "Je n'ai pas l'esprit revenchard", dit-il, soulagé, en blaguant.

Les supporters brésiliens ont également été rassurés par la prestation de Neymar qui, s'il n'a pas marqué de but, a fait tout de même un match solide avec des passes décisives, après son manque de résultat et ses simulations et chutes très moquées du début de la "Copa".

"Neymar est moins tombé, mais il devrait avoir plus le ballon", avance Alan Sousa, un collègue d'Anderson.

Mais Denise Silva, une trentenaire, préfère elle Marcelo, "le meilleur", sorti sur blessure, et Coutinho, très en jambe en Russie, à Neymar, qui a "un égo trop fort".

Nos partenaires