Les Américains n'ont pas la tête dure

12/11/15 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

Suite à une recrudescence des chocs à la tête chez les jeunes footballeurs depuis le Mondial 2014, la Fédération américaine de soccer souhaite interdire les exercices de jeu de tête pour les enfants jusqu'à leur onze ans.

Les Américains n'ont pas la tête dure

Fini le jeu de tête pour les petits Américains qui ne pourront plus imiter Carli Lloyd. © AFP

Les Américains ne cesseront jamais de nous surprendre... Alors que leur sport national, le football américain, expose ses partisans à bien plus de coups et blessures, c'est dans la discipline du ballon rond que le pays souhaite protéger ses adhérents. C'est en tout cas ce qu'a publié le New-York Times mercredi.

Avec un taux de blessures élevé depuis la Coupe du Monde au Brésil, la Fédération, sous la pression de certains parents, souhaite diminuer le risque de dommages à la tête chez les plus jeunes. Jugeant le nombre de contacts aériens trop fréquents et une mauvaise gestion des soins pour leurs enfants, un groupe de parents n'a pas hésité à intenter une action en justice à l'encontre de la FIFA. La Fédération, prenant le problème très au sérieux, étudie la question et souhaiterait instaurer de nouvelles mesures (changement temporaire entre joueurs lors d'éventuelles blessures, pas d'exercice de tête avant onze ans) qui entreraient en vigueur dès décembre si elles étaient acceptées. Ces mesures toucheraient directement les équipes d'âge de la sélection nationale mais aussi les sections jeunes des franchises de la MLS. Souvent considéré comme un sport "féminin" aux USA, le soccer ne sera pas aidé par la future régulation pour se distancier de ce cliché !

Par Sébastien Ferrante (stagiaire)

En savoir plus sur:

Nos partenaires