Leicester-Atletico Madrid: Les deux coachs fiers de leur équipe

19/04/17 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Belga

L'Atletico Madrid s'est qualifié pour les demi-finales malgré un partage (1-1) face à Leicester en Ligue des champions.

Leicester-Atletico Madrid: Les deux coachs fiers de leur équipe

Craig Shakespeare, le coach de Leicester City © AFP

Atletico

Diego Simeone (entraîneur de l'Atletico, qualifié): "Je suis ému et fier de la performance de mon équipe. J'ai plein d'espoirs dans cette compétition. Quelle performance de Leicester ce soir! Ils ont été fantastiques et nous ont poussé tout au long du match."

"Mon désir est de faire de l'Atletico une équipe compétitive, difficile à jouer. Et je crois que l'on peut dire que nous avons atteint cet objectif-là. (...) Nous n'avons pas su tuer le match en première période. Mais je crois que nous avons joué de la façon dont il fallait jouer ce soir. Nous avons répondu de la bonne façon. (...) D'un point de vue football, nous sommes compétitifs avec les grands d'Europe."

Leicester

Craig Shakespeare (entraîneur de Leicester, éliminé): "Je suis déçu de sortir, mais je suis fier de la performance ce soir. Je crois que nous avons joué contre une immense équipe de l'Atletico. Mais le sentiment qui domine, c'est quand même la déception."

(Sur le changement tactique) "Je ne pensais pas mettre ça en place si tôt dans le match, mais nous avions besoin d'apporter du danger dans leur surface. L'attitude des joueurs a été superbe. Nous avons marqué un but, mais nous n'avons pas réussi à faire le break. Nous savions à quoi nous attendre. L'Atletico est une grande équipe. On ne se qualifie pas pour deux finales en trois ans par hasard. J'espère que les joueurs vont vouloir encore plus de Ligue des champions. J'espère maintenant que nous pourrons nous remettre à gagner en Premier League."

Jamie Vardy (attaquant de Leicester): "Nous avons absolument tout donné, particulièrement en seconde période. Ils ont contré beaucoup de tirs. (...) Un autre jour, certains auraient pu rentrer... Mais nous pouvons être fiers. Nous savions que ce serait dur. (...) Les supporters nous ont permis de tenir pendant les 90 minutes."

Nos partenaires