Leekens : " Je suis aussi populaire en Tunisie que Marc Wilmots en Belgique "

16/04/15 à 09:00 - Mise à jour à 15/04/15 à 23:09

Source: Sportmagazine

Seul coach à avoir officié dans cinq des six équipes des PO1, Georges Leekens a forcément un avis sur la dernière ligne du droite du championnat, même depuis la Tunisie. Et il n'a rien perdu de sa verve.

Leekens : " Je suis aussi populaire en Tunisie que Marc Wilmots en Belgique "

Georges Leekens, sélectionneur de la Tunisie désormais. © BELGA

Tu es le seul entraîneur du monde qui a coaché cinq des six équipes de nos play-offs 1 et tu as toujours un avis sur tout, donc tu as forcément un bon pronostic à faire sur le futur champion ?

Anderlecht est fort jeune et Gand a le désavantage d'être fort dépendant d'un joueur comme Simon. Le seul handicap de Bruges, ce sont ces deux gros matches européens à caser et à bien négocier. A côté de ça, on voit qu'ils ont la chance du futur champion. C'était frappant lors de l'ouverture des play-offs contre le Standard. Ils ne devaient pas gagner mais ils ont gagné, ces 90 minutes pourraient être l'illustration de toute leur saison. Tu peux parfois avoir une année où la pièce tombe systématiquement du bon côté, j'ai l'impression que c'est ce qui arrive maintenant à Michel Preud'homme.

Ariel Jacobs a arrêté, Eric Gerets arrêtera bientôt, Michel Preud'homme a prévenu qu'il ne mourrait pas sur un banc, ils sont tous plus jeunes que toi et tu ne parles pas de stopper. Parce que tu veux devenir le nouveau Raymond Goethals du foot belge ?

Je ne me compare pas à Goethals, je n'ai pas gagné la Ligue des Champions. Mais c'est avec lui que j'ai débuté chez les Diables et il a toujours été mon exemple privilégié. Quand j'ai commencé à entraîner, il m'a dit : -Si tu veux faire une grande carrière, tu dois aussi travailler à l'étranger. J'en suis maintenant à ma cinquième expérience hors-Belgique, j'ai survécu facilement à un mois de séjour en Guinée Equatoriale (ce n'est pas le Maroc, hein !), on vient d'aller jouer au Japon et en Chine... Leekens tient le coup. Quand tu annonces une date pour la fin de ta carrière, déjà à ce moment-là, tu es un peu retraité. Moi, je n'y pense pas. Je m'amuse vraiment en Tunisie. Je suis aussi populaire ici que Marc Wilmots en Belgique...

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Georges Leekens dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires