Le Zenit ne peut plus retenir Witsel

25/03/16 à 10:00 - Mise à jour à 23/03/16 à 13:56

Source: Sportmagazine

Axel Witsel vit sans doute ses derniers mois à Saint-Pétersbourg.

Le Zenit ne peut plus retenir Witsel

Axel Witsel, bientôt parti du Zenit ? © BELGAIMAGE

Chaque été depuis son départ de Benfica en 2012, Axel Witsel (27 ans) semble sur le départ. L'année dernière, il a discuté avec Chelsea, la Juventus et l'AC Milan mais chaque fois, le Zenit s'est opposé à son transfert.

Cet hiver encore, le club russe a reçu une offre concrète, comme l'a reconnu le CEO Maxim Mitrofanov, mais il a jugé insuffisants les quinze millions d'euros proposés par Stoke City.

Cet été, la situation est différente : le contrat de Witsel au Zenit s'achève en juin 2017 et si le club veut récupérer une partie des 40 millions payés pour ses services, il doit vendre le joueur avant la fin de l'année.

En plus, le Zenit risque de ne pas se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions : il n'est actuellement que quatrième en championnat, avec six points de retard sur Rostov et le CSKA Moscou, les deux leaders. Le trou n'est pas impossible à combler mais le Zenit doit encore affronter les six premiers du classement.

Witsel quittera le Zenit par la petite porte : en quatre saisons, le Diable Rouge n'a gagné qu'un titre et une Supercoupe de Russie. Cette saison, il ne peut briguer qu'un trophée, la Coupe de Russie, à moins d'opérer une fameuse remontée en championnat : fin avril, le Zenit affronte Amkar, en demi-finale.

Les statistiques du Liégeois sont tout sauf spectaculaires. Cinq buts et un assist lors de sa première saison, quatre buts et un assist en 2013-2014, six buts et un assist en 2014-2015. Cette saison, Witsel en est à quatre buts et autant d'assists en 30 matches. Un seul chiffre plaide en sa faveur : en quatre ans, il n'a pratiquement raté aucun match.

Toke Moller Theilade, le rédacteur en chef du site Russian Football News, suit le Zenit et donc Witsel. "Ses débuts ont été difficiles. Les gros contrats offerts à Hulk et à lui-même ont suscité des remous dans le vestiaire. Au même moment, le club de supporters Landskrona a publié un manifeste raciste, demandant qu'on ne soutienne pas les joueurs de couleur.

Petit à petit, Hulk et Witsel ont convaincu les gens grâce à leurs prestations. Paradoxalement, l'équipe a été plutôt moyenne. Son palmarès des quatre dernières années est maigre."

Le Zenit aborde une période de transition, selon le journaliste : "L'entraîneur, Andre Villas-Boas, a depuis longtemps annoncé son départ et Hulk intéresse beaucoup la Chine. Cet hiver, le Zenit a déjà engagé trois joueurs, Aleksandr Kokorin, Yuri Zhirkov et Mauricio, tous actifs en championnat de Russie. Il se détourne des vedettes étrangères au profit de talents nationaux moins chers."

Par Matthias Stockmans

Nos partenaires