Le volte-face de Van Gaal à propos de Fellaini

24/03/15 à 18:44 - Mise à jour à 18:43

Source: Sportmagazine

Critiqué de toutes parts il y a un an, notre Diable est aujourd'hui l'homme-clef d'un Manchester United à nouveau victorieux. Explication d'une métamorphose.

Le volte-face de Van Gaal à propos de Fellaini

Marouane Fellaini est devenu incontournable à ManU. Ce n'était pourtant pas gagné. © BELGA

Louis Van Gaal est réputé pour ne pas mettre de gants. Preuve supplémentaire, lors du premier échange entre le coach batave et Marouane Fellaini : "Tu es mon dernier choix au milieu de terrain", lui balance sans détours Van Gaal. Même Tom Cleverley prêté depuis à Aston Villa, le devance dans cette peu flatteuse hiérarchie. En gros, Fellaini n'a pas le niveau de Manchester. Même si l'ex-sélectionneur hollandais ne connaît pas le Belge et qu'il ne se base que sur des rapports internes (Ryan Giggs savonnant quelque peu la planche).

Dès le deuxième entraînement, l'avis de Van Gaal diffère déjà. Kevin Strootman, priorité numéro un, étant blessé, le coach batave se rabat sur Daley Blind et Ander Herrera pour densifier le milieu de terrain. De la concurrence supplémentaire qui laisse pourtant de marbre Marouane. Le seul avec son entourage proche à n'avoir jamais douté.

" Nous pensions tous que Van Gaal ne comptait pas sur lui", pointe Ian Herbert, journaliste à The Independent"Mais il a tout ce qui manquait à United: de la présence aérienne. Van Gaal s'en est rendu compte. Je ne crois pas que c'était dans ses plans de faire autant appel à lui aussi mais Fellaini a saisi l'opportunité en réalisant quelques gros matches. Il a marqué lors de sa première apparition sous Van Gaal, en préparation, installant le doute dans l'esprit de l'entraîneur néerlandais. A partir de ce moment, il a chaque fois fait basculer la rencontre en renversant l'intensité physique dans le camp de United. "

Marouane Fellaini va toutefois devoir attendre le 26 octobre et la venue de Chelsea pour connaître sa première titularisation en championnat.

Mais il va rapidement saisir sa chance alors que le Vanchester connaît des ratés à l'allumage. " Fellaini a joué libéré: il n'a pas été acheté par Van Gaal et n'était certainement pas l'homme de Van Gaal. Cela lui a enlevé de la pression ", explique Ian Herbert. " Il a sa place dans cette équipe parce qu'il apporte toute une série de choses que les autres joueurs sont incapables d'apporter. C'est péjoratif et mal vu à United de parler de longues balles mais quand les Mancuniens peuvent allonger le jeu, les défenses adverses jouent plus bas et cela fournit également plus d'espaces à l'entrejeu. L'apport de Fellaini doit se situer à ce niveau-là, servir de remiseur et maintenir les défenses basses. "

Contrairement aux idées reçues, la présence de Fellaini n'augmente pas le nombre de longs ballons (avec ou sans Fellaini 10 % des ballons sont longs) mais l'efficacité est toute autre avec notre international comme remiseur auprès d'un Rooney avec qui il s'entend à merveille sur le terrain comme à la ville.

Par Thomas Bricmont à Manchester

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Marouane Fellaini dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires