Le Real de Zidane s'impose 5-0: "Ce n'est qu'un début"

10/01/16 à 10:07 - Mise à jour à 10:06

Source: Afp

Il avait quitté le stade Santiago-Bernabeu les yeux embués en mai 2006. Et c'est avec bonheur que Zinédine Zidane a renoué samedi contre La Corogne (5-0) avec le frisson de la compétition dans l'enceinte merengue, ravie de retrouver son héros dix ans plus tard.

Le Real de Zidane s'impose 5-0: "Ce n'est qu'un début"

Zinédine Zidane © Reuters

Tout, dans cette soirée mémorable, a rappelé à "Zizou" son glorieux passé de joueur au sein de la vénérable "Maison blanche", dont il a été le meneur de jeu pendant cinq ans avant de tirer sa révérence (2001-2006).

Etait-ce ces maillots floqués de son nom et du N.5, comme à l'époque, qui étaient de retour à la vente à la boutique du stade? Ou bien le vertige retrouvé d'un match à enjeu dans une des enceintes les plus mythiques du monde?

Toujours est-il que Zidane, tout sourire à son arrivée au stade, costume et cravates sombres, a dit avoir "savouré" le début de sa nouvelle vie.

Presque toujours debout dans sa zone technique, il s'est beaucoup agité au bord du terrain, replaçant ses joueurs, déambulant les mains dans les poches et sans pardessus malgré le crachin et les frimas de l'hiver madrilène.

"Le public a été fantastique"

Sur les cinq buts, sa joie a semblé plutôt rentrée et c'est la concentration qui a pris le dessus: on l'a vu se rasseoir après l'un des buts pour parler tactique avec son adjoint David Bettoni.

Pour lutter contre le froid, le Français a néanmoins pu s'en remettre à la chaleur du stade Bernabeu.

Il faut dire que dès l'avant-match, les supporteurs merengues ont bien accueilli leur ancienne idole. A l'annonce du prénom du Français dans les haut-parleurs de l'enceinte, le public a crié son nom et ovationné le nouveau technicien.

Une compilation des meilleurs buts de "ZZ" lorsqu'il était joueur du Real a ensuite été diffusée sur les écrans géants du stade, avec l'hymne du club pour bande-son.

Rien à voir avec l'atmosphère pesante qui entourait Rafael Benitez, prédécesseur de Zidane limogé lundi: l'Espagnol avait dû essuyer lors de ses dernières semaines de multiples salves de sifflets de la part des supporteurs.

"Le public a été fantastique", a pour sa part reconnu Zidane. "Ils ont été derrière l'équipe du début à la fin. Il y a eu une belle ambiance, mais il faut continuer. Il faut penser que c'est un premier match et voir ce qu'il se passera lors du suivant", prévu dimanche prochain à domicile contre le Sporting Gijon. Un autre match à venir, d'autres frissons en perspective, telle est la nouvelle vie de Zinédine Zidane.

"C'est quelque chose d'important d'être entraîneur ici et je veux en profiter", a encore déclaré Zidane. "La journée a été un peu longue, mais je suis content de la manière dont ça s'est passé, et aussi forcément content pour la victoire. J'ai essayé d'être tranquille. Le premier match s'est bien passé, il faut continuer. Ce n'est qu'un début et il va falloir qu'on s'améliore dans beaucoup de choses, comme toujours. (...) Ce qu'on a fait de mieux, c'est bien manier le ballon et bien finir les actions, en se créant des occasions. On peut néanmoins s'améliorer dans la récupération du ballon, mais il faut prendre les choses petit à petit. Je viens d'arriver et il faut prendre le temps."

En savoir plus sur:

Nos partenaires