Le président de la FIFA Infantino sous la menace d'une nouvelle procédure

14/09/17 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Afp

Le président de la Fifa Gianni Infantino est sous la menace d'une nouvelle procédure, attaqué par un ancien membre de sa commission de gouvernance qui a saisi la commission d'éthique de l'instance internationale du football, rapporte le New York Times mercredi.

Le président de la FIFA Infantino sous la menace d'une nouvelle procédure

Gianni Infantino, président de la FIFA. © AFP

Selon le quotidien américain, Joseph Weiler, professeur de droit à l'université de New York, estime qu'Infantino et d'autres responsables de la Fifa sont intervenus pour bloquer le travail de la commission de gouvernance, chargée de redorer le blason de la Fifa quand l'instance a été mise à mal par le pire scandale de corruption de son histoire.

"Ma plainte a été déposée dans les derniers jours", a indiqué Weiler dans un entretien téléphonique au New York Times, précisant que ses accusations recoupaient celle de Miguel Maduro, ancien président de la commission de gouvernance, auditionné mercredi par des députés britanniques.

Joint par l'AFP, la Fifa n'a pas commenté cette information.

Lors de son audition mercredi, Maduro, ancien ministre portugais et ex-avocat général à la Cour européenne de justice, a décrit la Fifa comme une instution fonctionnant "avec un système de réglements sans que la loi règne" et a mis également en cause Infantino, président de la Fifa depuis février 2016.

Maduro, en désaccord avec le président de la Fifa, avait été obligé de quitter son poste en mai, à la surprise générale et seulement un an après son élection, ce qui avait poussé Weiler et trois autres membres de la commission de gouvernance à présenter leur démission.

"Je veux croire que le comité d'éthique ne va pas rester indifférent à ces questions et qu'il y aura une enquête sérieuse", a expliqué Weiler au New York Times.

L'universitaire a toutefois laissé entendre qu'il n'était guère optimiste: "A la lumière de mon expérience au sein de la commission de gouvernance, j'ai de très sérieux doutes sur la capacité de la Fifa à se réformer sous sa direction actuelle", a-t-il prévenu.

La commission d'éthique qui a le pouvoir d'ouvrir des enquêtes et d'exclure à vie des membres de la Fifa, a suspendu pour huit ans fin 2015 l'ex-président de la Fifa Joseph Blatter et l'ex-président de l'UEFA, Michel Platini, pour un paiement de 1,8 million d'euros du premier au second.

Cette même commission avait ouvert en 2016 une enquête préliminaire à l'encontre de Infantino, procédure qui avait ensuite été classée.

Nos partenaires