"Le premier match comme favori est toujours très difficile"

19/06/18 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Source: Belga

Tous les regards des Diables Rouges sont désormais tournés vers la Tunisie que la Belgique rencontrera samedi à Moscou pour son deuxième match dans le groupe G. Roberto Martinez a apprécié la victoire face au Panama. Le sélectionneur espagnol des Belges a souligné qu'il n'était jamais facile de jouer le premier match dans la peau d'un favori.

"Le premier match comme favori est toujours très difficile"

Roberto Martinez © BELGA

"C'est vraiment difficile d'être dans la peau d'un favori pour un premier match de Coupe du monde", a expliqué Roberto Martinez lors de son point presse mardi après un entraînement à huis-clos, sous la pluie. Ce qui contrastait aussi avec la chaleur de Sotchi la veille. "Parce que vous savez que vous avez quelque chose à perdre. Emotionnellement et psychologiquement, c'est difficile".

Le sélectionneur national a pu regarder la prestation de la Tunisie face à l'Angleterre lundi soir. Les Tunisiens ont tenu bon jusque dans les arrêts de jeu lorsqu'Harry Kane a inscrit, de la tête, son second but de la soirée pour offrir la victoire aux Anglais (2-1) sur le fil.

"C'est autre style de football qui nous attend", a prévenu Roberto Martinez. "La Tunisie joue différemment avec un press plus haut. Il va nous falloir défendre plus profond aussi. Les deux jours qui viennent vont être axés d'abord sur la récupération. Avec la chaleur et le taux d'humidité très élevé, le match contre le Panama a été très exigeant. Nous allons analyser notre prestation et nous concentrer ensuite pour ce match face à la Tunisie".

L'équipe doit progresser

"Si on nous avait dit que nous allions gagner 3-0 avec des buts de plein jeu, des magnifiques buts en plus, on aurait signé à deux mains. Maintenant on sait que l'on doit progresser dans tous les domaines. Il faut reconnaître aussi les mérites du Panama qui a joué le jeu. Il a fallu être patient. Si on gagne 7-0, on va dire que l'adversaire n'était pas fort. Si on ne gagne pas, c'est la fin du monde. Ici, on gagne 3 à 0 et on est en train de se focaliser sur ce que l'on n'a pas bien fait. Il faut progresser, nous en sommes conscients, mais il faut souligner le positif. On va se concentrer à présent sur la Tunisie" souligne Roberto Martinez en revenant sur la prestation de ses Diables Rouges

La Belgique affrontera l'équipe tunisienne samedi (14h00) dans le stade du Spartak Moscou avant d'affronter l'Angleterre (le 28 juin) contre qui Roberto Martinez espère pouvoir récupérer Vincent Kompany et Thomas Vermaelen.

"Thomas Vermaelen a bien travaillé ces derniers jours", a expliqué Roberto Martinez alors que le défenseur du Barça n'avait pas accompagné l'équipe à Sotchi pour rester à Moscou. "Il va reprendre l'entraînement collectif dans deux jours et j'espère l'avoir pour le match contre l'Angleterre. Peut-être même contre la Tunisie, mais on ne va prendre aucun risque. Pour ce qui est de Vince (Kompany), j'espère qu'il sera là contre l'Angleterre aussi. Il travaillera encore hors du groupe deux ou trois jours".

Nos partenaires