Le Money time commence dès ce soir en Champions League

24/11/15 à 16:12 - Mise à jour à 16:51

Source: Sportmagazine

Cette fois, ça y est. Fini de rire, la tension monte d'un cran. Cette cinquième journée de Champions League sera déterminante pour les seize équipes engagées aujourd'hui. La lutte sera âpre entre celles voulant assurer leur première place et les autres espérant toujours être qualifiées en Coupe d'Europe à la sortie de l'hiver. Décryptage des enjeux de la soirée.

Le Money time commence dès ce soir en Champions League

Les Gantois à l'entrainement sur la pelouse de Gerland avant un match décisif pour la suite de leur parcours européen. © BELGA

Groupe E

Les deux matches de ce groupe sont programmés à des horaires différents. Le BATE Borisov (3pts) affrontera le Bayer Leverkusen (4pts) à 18h. Alors que Barcelone (10pts) accueillera l'As Roma (5pts) à 20h45.

Si les Biélorusses veulent encore espérer terminer à la deuxième place de la poule, une victoire face aux Allemands est impérative. Difficile mais pas impossible. Ils ont bien réussi à battre l'As Roma (3-2) fin septembre en menant 3-0 après seulement une trentaine de minutes. De son côté, Leverkusen est entre deux chaises. Un succès ce soir conjugué à une perte de points des Giallorossi permettra aux "Rouges et noirs" de grimper à la deuxième place. Il faudra donc prendre le jeu à son compte et jouer haut. Attention néanmoins à ne pas trop se découvrir. A vouloir absolument gagner, ils peuvent aussi tout perdre. Si le Bayer venait à s'incliner, son sort dans la compétition serait pratiquement scellé. La bataille tactique risque donc de faire rage entre les deux entraineurs Aleksandr Yermakovich et Roger Schmidt.

Barcelone-As Roma est sans aucun doute l'événement de la soirée. "Après en avoir mis quatre au Real Madrid, combien va-t-on en mettre aux Romains ?" se disent certainement les socios du Camp Nou. Si ils rééditent leur performance de samedi lors du Classico, nul doute que l'addition risque d'être salée pour le club de Radja Nainggolan, une nouvelle fois titulaire ce soir. Avec 2,5 buts encaissés en moyenne par match depuis le début de la phase de groupes, les statistiques ne plaident en tout cas pas en faveur de la défense italienne. D'autant plus que le duo Neymar-Suarez (10 buts chacun lors de leurs huit dernières rencontres en Liga) sera à nouveau épaulé par Lionel Messi dès le coup d'envoi. Suite au forfait de Javier Mascherano, notre compatriote Thomas Vermaelen sera certainement titulaire à côté de Piqué. Au niveau comptable, le club de Luis Enrique peut se contenter d'une unité pour assurer définitivement sa première place. Celle-ci est souvent déterminante car elle permet de jouer contre une équipe classée deuxième lors des 1/8e de finale et de la recevoir au retour.

Groupe F

Depuis 2011, Arsenal (3pts) s'est systématiquement qualifié pour les huitièmes de finale de la Champions League. Pourtant, les Londoniens n'ont jamais été aussi proches de la sortie. Cela ne devrait pas (encore) être le cas aujourd'hui. Ils jouent contre le Dinamo Zagreb, l'adversaire le plus faible du groupe sur papier. Faux pas interdit face à un adversaire comptant le même nombre de points qu'eux. A l'aller, les Gunners ont été battus 2-1 au stade Maksimir. Ce soir-là, Arsène Wenger avait commis une énorme erreur en mettant la moitié de ses titulaires habituels au repos. Cela ne sera évidemment pas le cas à l'Emirates.

Une victoire est donc attendue mais sera-t-elle suffisante pour se qualifier? Pas forcément. Dans l'autre match du groupe, le Bayern Munich reçoit l'Olympiakos. Les deux formations ont chacune neuf unités. En cas de succès, les Allemands seront mathématiquement assurés de terminer à la première place. On les voit mal manquer l'occasion de se mettre définitivement à l'abri. La dernière rencontre entre l'Olympiakos et Arsenal sentira certainement le soufre.

Groupe G

Chelsea (7 pts) se déplace au Maccabi Tel Aviv dont le compteur est toujours bloqué à zéro unité. Eden Hazard sera titulaire, Courtois est par contre toujours blessé. En cas de succès, les Blues feront un grand pas vers la qualification. L'autre match de la poule opposera le FC Porto (10pts) aux Ukrainiens du Dynamo Kiev (5pts). Un point suffit aux Portugais afin de se qualifier pour le prochain tour de la compétition. Il est probable que les deux premières places du groupe se jouent à l'occasion de la venue de l'ancien club de José Mourinho à Stamford Bridge la 9 décembre prochain.

Groupe H

Rencontre primordiale pour La Gantoise (4pts) qui se déplace ce mardi soir à Lyon (1pt). Si les Buffalos ne s'inclinent pas, ils seront au minimum reversés en 1/16e de finale de l'Europa League. Mais la bande à Hein Vanhaezebrouck a les dents longues. Secrètement, elle espère s'imposer à Gerland tout en profitant d'un faux pas de Valence (6pts) au Zénith Saint-Pétersbourg (12pts). Même si ce scénario est loin d'être acquis d'avance, il n'est pas du tout irréaliste.

En effet, rien ne va plus à Lyon. Après leur défaite 3-0 à Nice le week-end dernier, le vestiaire semble plus divisé que jamais. Certains joueurs défendent encore leur entraineur Hubert Fournier et d'autres exigent son départ. De son côté, La Gantoise est en pleine confiance après sa victoire 1-0 face au club espagnol lors de la dernière journée de compétition. Leur collectif est bien huilé, tout le contraire des Gones. A noter que le stade de Gerland vivra sa dernière soirée européenne. Les Lyonnais déménageront au Stade des Lumières dans le courant du mois de janvier.

Les temps sont également difficiles pour Valence qui alterne le bon et le moins bon cette saison. Lors du match nul (1-1) concédé à domicile face à Las Palmas ce week-end, les supporters ont demandé le licenciement immédiat de l'entraineur Nuno Espírito Santo. L'ambiance est donc électrique autour du club. Jamais bon avant de se rendre à Saint-Pétersbourg, l'autoritaire leader du groupe. Avec 4 succès en 4 rencontres, les Russes sont déjà qualifiés pour le tour suivant. Il leur suffit d'une unité pour s'assurer la première place de la poule. Nos deux compatriotes, Axel Witsel et Nicolas Lombaerts, sont annoncés titulaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires