Le jour où Totti a failli rejoindre la Lazio

26/05/17 à 10:00 - Mise à jour à 23/05/17 à 16:32

Source: Sportmagazine

Dimanche, Francesco Totti jouera son tout dernier match pour le compte de l'AS Roma, dans un Stadio Olimpico tout acquis à sa cause. Pourtant, son destin aurait pu être tout autre.

Le jour où Totti a failli rejoindre la Lazio

Francesco Totti met un terme à sa carrière ce dimanche. © AFP

Il s'en est fallu de peu pour que Totti rejoigne les rangs de la Lazio. En 1986, il joue pour la première fois sur gazon. Il a grandi dans la Via Vetulonia, près de la Porta Metronia, et participe, avec sa petite équipe de Smit Trastevere, à un tournoi de jeunes organisé par l'AS Rome. Le coordinateur des jeunes n'est autre qu'Ermenegildo Giannini, le père de Giuseppe Giannini capitaine de la Rome et sélectionné à 47 reprises avec la SquadraAzzurra.

Armando Trillo, le tout premier entraîneur de Totti, lui avait conseillé de bien suivre les évolutions du petit Francesco. " Mais la famille avait déjà donné sa parole au club de Lodigiani, et comme nous mettons un point d'honneur à nous comporter correctement, nous n'avons pas insisté. " À Lodigiani, le jeune talent officie comme médian offensif, mais ne reçoit pas le numéro 10 qui va avec :

" Pour qu'il ne se sente pas supérieur aux autres joueurs qui l'entourent ", justifient ses entraîneurs de l'époque. Lors d'un tournoi de jeunes, le 6 janvier 1988, Lodigiani bat la Lazio 2-0 en finale. Un autre joueur très talentueux évolue à la Lazio : Alessandro Nesta, également natif de Rome, qui deviendra l'un des meilleurs amis de Totti. Les Laziale s'intéressent de près au blondinet.

Un jour, les parents, accompagnés de Francesco et de son frère, sont convoqués dans le bureau du président de Lodigiani, qui leur explique qu'ils doivent choisir entre la Lazio et l'AS Rome. Le choix est vite fait, car les Totti sont de grands supporters de la Roma depuis plusieurs générations.

29 ans plus tard, lorsqu'il circule à Rome, Totti doit expliquer à ses enfants pourquoi ils voient le portrait de leur père sur certains murs de la ville. Depuis la saison dernière, il a entamé sa tournée d'adieux. Une fin de carrière plus précoce qu'il ne l'aurait souhaité, mais qui respecte le plan établi en concertation avec l'AS Rome il y a quelques années : il jouerait jusqu'à ses 40 ans, puis entrerait en fonction comme dirigeant du club.

Le rôle d'entraîneur, en revanche, ne l'intéresse pas, il l'a encore répété récemment lors d'une interview : " Ce job n'est pas fait pour moi. M'occuper de 30 joueurs, qui veulent tous être titulaires et ne songent qu'à attirer l'attention sur eux : non, merci. Ce n'est pas dans mon caractère. " Mais, si cela n'avait tenu qu'à lui, il aurait continué à jouer : " Je m'amuse encore comme un fou sur le terrain. C'est dommage de devoir arrêter. Je ne suis encore jamais monté sur une pelouse avec des pieds de plomb. "

Par Geert Foutré

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Francesco Totti dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires