Le "baromètre" du Mondial : les équipes qui rient et celles qui pleurent

25/06/18 à 12:05 - Mise à jour à 12:12

Source: Sportmagazine

Après deux journées complètes de compétition, certains pays sont déjà certains de prolonger l'aventure, alors que pour d'autres, c'est déjà fini...

Le "baromètre" du Mondial : les équipes qui rient et celles qui pleurent

© REUTERS

Qualifiées, et avec la manière

Une Russie conquérante. Après son large succès lors du match d'ouverture, le pays organisateur a confirmé son excellente forme face à l'Egypte. Percussion, force de frappe en attaque, l'enthousiasme des Russes leur ouvre les portes des huitièmes de finale.

Une Croatie impressionnante. L'équipe aux damiers a dominé l'Argentine dans tous les secteurs du jeu. Très combative, la Croatie bénéficie d'individualités de grande classe. Elle a évolué souvent très haut, avec des attaquants comme premiers défenseurs. Cette équipe sera très difficile à contrer dans la suite du tournoi.

La Belgique et l'Angleterre qui montent en puissance. Vainqueurs in extremis dans leur premier match, les Anglais ont pris leurs adversaires à la gorge dès le début. Les Panaméens ont été rapidement balayés. De leur côté, les Diables ont fait parler leur puissance offensive, profitant d'un jeu ouvert des Tunisiens, qui n'avaient d'autres choix que de se porter vers l'avant, après leur défaite initiale.

Pour d'autres nations, l'aventure sera brève

Une équipe polonaise décevante. Les Aigles blancs n'ont jamais développé leur jeu. Pire, sur deux rencontres, ils n'ont même jamais donné l'impression d'y croire. C'est un des outsiders du Mondial qui sort par la petite porte.

Le triste bilan des pays arabes. Huit rencontres et huit défaites. La Tunisie, l'Arabie Saoudite, le Maroc et l'Egypte ont perdu leurs deux rencontres. Ce qui entraîne leurs éliminations prématurées.

Nos partenaires