La route vers Lyon (et Paris ?) semble ouverte pour les Diables Rouges

23/06/16 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Sportmagazine

Avec le tableau qui s'offre aux Diables Rouges, une demi-finale est tout à fait envisageable.

La route vers Lyon (et Paris ?) semble ouverte pour les Diables Rouges

Les Belges célèbrent le but de Nainggolan contre la Suède. © BELGA

Le premier écueil est passé. "Qualifions-nous et ensuite on verra bien", revenait souvent dans la bouche des joueurs ces derniers temps. La qualification est désormais en poche, avec deux victoires et une défaite très commentée. Deux victoires durant lesquelles, les Diables ont gardé leurs filets inviolés. L'agitation précédant le tournoi à propos de la défense peut être remise au placard. Du moins en ce qui concerne la dernière ligne avec un Vermaelen tranchant, un Alderweireld attentif (qui s'est bien remis de son erreur initiale contre l'Italie) et un Meunier débutant à ce niveau.

Plus haut sur le terrain, ce n'est pas encore bon. Pas même contre la Suède. Quand ils affrontent une équipe qui joue avec deux attaquants (l'Italie, la Suède), les Belges sont mis en difficultés : fautes de communication, trop grandes distances entre la défense et l'entrejeu. Heureusement, Thibaut Courtois s'est montré attentif et l'arbitre a privé Zlatan Ibrahimovic de son dernier but international. Le sort de la Belgique aurait pu être tout autre d'autant que l'Irlande s'est imposée face une équipe B italienne.

Le tableau de ce tournoi peut paraître très étrange : tous les gros se trouvent d'un côté. Allemagne, Italie, Espagne, France, Angleterre. Ils vont devoir s'éliminer les uns les autres et ça promet d'être passionnant. A commencer par lundi avec Espagne - Italie dont le vainqueur devrait se farcir l'Allemagne le samedi suivant à Bordeaux.

De l'autre côté, on retrouve tous les outsiders : Croatie, Pays de Galles, Pologne, Hongrie et la Belgique donc. Les Hongrois seront dimanche à Toulouse, le premier adversaire de ce qui pourrait être un beau parcours des Diables Rouges. Bien sûr, la Hongrie a terminé en tête de son groupe et s'est montrée précise face au Portugal. Mais elle est prenable. Certainement. La suite serait sans doute un replay des qualifications : un duel contre le Pays de Galles et son 3-4-2-1. Attention ! Wilmots s'entraînera-t-il entre dimanche (Toulouse) et vendredi (à Lille, presqu'à la maison) avec une défense à trois ?

Le chemin mènera ensuite peut-être à Lyon pour une demi-finale le mercredi. Rien n'est fait mais la route vers un match où tout sera possible est grande ouverte. Entre maintenant et dimanche soir 21h, l'organisation défensive au milieu de terrain, surtout en perte de balle, devra être discutée. Parce qu'elle n'était nulle part contre la Suède. Et encore moins contre l'Italie. L'équipe a encore des devoirs.

Par Peter T'Kint

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos