La puissance offensive de Liverpool

23/08/17 à 13:00 - Mise à jour à 13:11

Source: Sportmagazine

Même sans Philippe Coutinho, les Reds ont encore l'embarras du choix en pointe. Hoffenheim pourrait être leur première victime, Arsenal la deuxième.

La puissance offensive de Liverpool

Sadio Mané et Mohamed Salah, deux membres de l'armada offensive des Reds. © AFP

Cette semaine est importante pour Liverpool, qui affronte Hoffenheim en match retour du barrage pour l'accès à la Ligue des Champions (il s'est imposé 1-2 en Allemagne) puis Arsenal en Premier League. Un bon départ en championnat souligne les intentions du club de jouer la tête et, après un an sans Coupe d'Europe, Anfield veut à nouveau vibrer en semaine également.

Le noyau est-il suffisamment armé alors que le Brésilien Philippe Coutinho flirte toujours avec Barcelone ? Oui. À dire vrai, même sans le Brésilien, les Reds ont l'embarras du choix en front de bandière. Sadio Mané, Daniel Sturridge, Roberto Firmino, Divock Origi, l'international anglais Dominic Solanke (ex-Chelsea) et Danny Ings se bousculent au portillon de l'équipe première. Sans compter l'Egyptien Mohamed Salah qui, il y a trois ans, avait opté pour Chelsea mais y a peu joué. Il a alors été prêté à la Fiorentina puis à l'AS Roma, qui l'a acheté la saison dernière. Aujourd'hui, Liverpool lui offre une revanche en Angleterre. La vérité nous impose de dire que la cible numéro un des Reds était Kylian Mbappé mais celui-ci était impayable.

Le raisonnement de Jürgen Klopp est simple : la saison dernière, c'est au moment où Mané est parti en Coupe d'Afrique et quand il y a eu quelques blessures que le moteur s'est coupé. Avant le Nouvel An, Liverpool semblait en mesure de lutter avec Chelsea mais il a ensuite accusé le coup et s'est classé quatrième. Klopp en a conclu que son noyau n'était pas suffisamment large et que son équipe encaissait trop de buts en contre ainsi que sur les phases arrêtées.

L'Allemand a donc voulu du renfort dans chaque ligne. Salah en est un, les deux autres ne sont pas encore là. Klopp, qui connaît bien la Bundesliga, aurait voulu attirer Naby Keïta (22), un Guinéen qui évolue à Leipzig et en qui il voyait le complément idéal de Jordan Henderson. Mais le club allemand a rejeté sa proposition. Définitivement ? Nous le saurons le 1er septembre. Comme il a besoin de bons joueurs de tête en défense, Klopp aurait aussi aimé acquérir Virgil van Dijk (Southampton). Le Néerlandais était intéressé et les deux hommes ont échangé des SMS mais lorsque Southampton l'a appris, il s'est plaint du comportement de Liverpool (qui approchait un joueur sans autorisation) et les Reds se sont retirés. Là aussi, on verra le 1er septembre si c'était définitif.

Actuellement, c'est sans ces deux renforts que Klopp doit tenter de remporter des trophées. Avec Simon Mignolet, qui a très bien joué contre Hoffenheim, et Divock Origi, qui va tenter d'être titulaire. Et peut-être avec une future star au poste d'arrière droit : Trent Alexander-Arnold a inscrit un but à Hoffenheim. Il est au club depuis l'âge de 6 ans et a été intégré au noyau A l'année dernière. Son rêve ? Devenir capitaine de Liverpool, comme Steven Gerrard. Dans sa biographie, l'icône a déjà pointé le jeune joueur de 18 ans comme un élément à suivre.

Par Peter t'Kint

Nos partenaires