La progression de Heung-min Son stoppée par le service militaire en Corée?

27/03/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:38

Tottenham pourrait se passer de Heung-min Son durant les deux prochaines saisons. La pépite coréenne est attendue au pays pour réaliser son service militaire.

La progression de Heung-min Son stoppée par le service militaire en Corée?

Son Heung-Min © AFP

Harry Kane, Delle Alli ou encore Christian Eriksen. L'arsenal offensif de Tottenham a de quoi faire pâlir bons nombres de défenses. D'autant plus qu'aux côtés de ce trio a fière allure, figure un autre élément sans doute moins médiatisé mais tout aussi précieux : Heung-min Son.

À 25 ans, l'ailier coréen réalise certainement sa meilleure saison. La preuve ? Ses statistiques actuelles : 18 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues. Il faut dire qu'à l'été 2015, les Spurs avaient cassé la tirelire pour s'offrir les services de l'international coréen. Il avait quitté le Bayer Leverkusen pour l'Angleterre contre la somme de 30 millions d'euros.

La révélation en Allemagne

Arrivé en Allemagne à l'âge de 16 ans, pour intégrer le centre de formation de Hambourg, Heung-min Son a foulé les pelouses de la Bundesliga durant un peu plus de cinq années. Sa première apparition en équipe première se fera finalement qu'en juillet 2010. Il réalise une excellente campagne de rencontres amicales avant d'être stoppé par une vilaine blessure (fracture de l'orteil).

La saison suivante, il s'impose dans le onze de départ de Michael Oenning puis de Thorsten Fink. Auteur de douze buts lors de l'édition 2012-2013, Heung-min Son est logiquement courtisé l'été suivant. Le Bayer Leverkusen n'hésite pas à débourser 10 millions d'euros afin de l'intégrer dans son effectif. À Leverkusen, le feu-follet découvre la Ligue des Champions et poursuit son ascension. En deux ans, il score à 21 reprises et participe activement aux qualifications du club en Coupe d'Europe.

L'éclosion en Angleterre

C'en est assez pour Tottenham qui ne résiste plus aux exploits de l'intenable coréen. En Angleterre, Heung-min Son profite de sa première saison pour s'acclimater. La deuxième est celle de l'éclosion. En septembre 2016, il est nommé joueur du mois du championnat anglais et devient le premier asiatique à obtenir cette récompense.

Le Coréen est rapidement devenu indispensable dans le dispositif de Mauricio Pochettino. L'entraîneur compte sur lui et n'hésite pas lui à faire savoir : "Il est vrai que tous les titres sont pour Harry (Kane) mais il est important de le (Son) reconnaître. C'est un très bon gars, un très bon professionnel, il marque et joue bien", lâchait-il en décembre dernier.

Le retour en Corée du Sud ?

Sur le pré, Son rend la confiance à son coach, aussi bien en championnat qu'en Ligue des Champions. Etincelant, le Coréen semble s'épanouir dans la capitale anglaise où la formation londonienne compte plus que jamais sur sa présence. Pourtant, la collaboration entre les deux parties pourrait s'arrêter plutôt que prévue. La raison est simple : chaque citoyen sud-coréen est censé effectuer un service militaire de 21 mois avant ses 28 ans. En juillet prochain, Heung-min Son soufflera sa 26e bougie, et il n'a toujours pas rempli son devoir.

Tottenham pourrait donc disputer ses deux prochaines saisons sans l'un de ses meilleurs atouts offensifs. Un véritable coup dur que les Spurs espèrent encore éviter. La Corée du Sud délivre une dérogation aux footballeurs en cas de médaille olympique ou trophée en Asie. Et justement, en août prochain le pays participera à la 18e édition des Jeux Asiatiques. Plus que jamais, le moment semble idéal pour Heung-min Son de débloquer un palmarès encore vierge.

Sébastien Gobbi

Nos partenaires